Formation ingenierie sociale
 

Actualité

 

Les géants du web sous la même protection

Publié le 07-05-2012 à 00:23:14 dans le thème Authentification

Pays : Etats-Unis - Auteur : La rédaction


Pub : Tous les logiciels firewall gratuits disponibles sur Internet


Note des lecteurs: 3.7/5

Hotmail, Facebook, MSN, Yahoo, Google ont un point commun, la société MarkMonitor Inc. Nos données sur la toile sont-elles en danger ? Imaginez, les plus grands géants de l'Internet sont regroupés sous la même bannière, celle du registar MarkMonitor Inc. Au premier abord, pas de quoi crier au loup. Un registar a pour mission de prendre en charge les noms de domaines, de les protéger. MarkMonitor Inc est très connu aux USA. Ce regroupement devient beaucoup plus intriguant quand cette entreprise a en portefeuille l'intégralité des géants du web. 111 sociétés (dont 27 appartenant à Google, NDLR ZATAZ.COM) sur 500 que compte le top web dans le monde : Yahoo bit.ly/JNgrs5 ; MSN bit.ly/JNgyE0 ; Apple bit.ly/bSB93q ; Nokia ; Facebook ; Ubuntu ; Wikipedia ; ... Le plus intriguant encore, Google. La firme a l'habitude de gérer ses petites affaires toutes seules, sans faire appel à un tiers extérieur à ses murs. Devinez qui est le "protecteur" de Google

Protection des marques ? Eviter que les géants du web se fassent voler leurs url ? Tous ces DNS sont sous le contrôle d'une même entreprise, depuis plusieurs mois maintenant, sans que personne ne soit intriguée. En cette période ou la cyber-surveillance fait tourner les langues, les Tweets et les associations. Une société qui ne fait pas que dans le registar. Elle est aussi une autorité de certification. Bilan, une possibilité de faire croire à votre navigateur tout et n'importe quoi. L'Oncle Sam, par exemple, pourrait ainsi éviter à votre sécurité de vous avertir d'une tentative de piratage de type "man-in-the-middle", comme pour lire vos mails. Autre détail, qui pose question, MarkMonitor possède aujourd'hui, avec ces enregistrements, la plupart des Internautes. Elle contrôle désormais les trois principaux fournisseurs de courriels électroniques gratuits : Hotmail ; Yahoo. Depuis 2011, cette société peut surveiller, écouter, censurer et diffuser de fausses informations. Pour plusieurs de ses clients, MarkMonitor propose également des services "firewall proxy". Bilan, elle pourrait intercepter toutes les communications.

Tout ceci n'est qu'un questionnement, une interrogation sur cette étonnante envie des géants de l'Internet de passer sous le même jupon. La concurrence existe pourtant comme EuroDNS, Network Solution, eNom, Tucows, Register, ... Un jupon qui pourrait faire penser à ce « bouton tueur d'Internet - Internet kill switch » à la sauce Yankee, comme l'exprimait Joseph Lieberman en 2010 (1).

Espérons que cette entreprise ne tombe pas sous les coups de pirates... ou d'une envie d'espionnite de l'Oncle Sam. De la science-fiction ? Prenons l'exemple de la société Trustwave (2). En février 2012, cette autorité de certification avouait avoir émis un certificat SSL pour un client. Ce dernier souhaitait intercepter les données chiffrés de ses employés. Avec ce "vrai-faux" certificat les employés se retrouvaient espionné. Bref, de quoi se poser des questions sur ce regroupement. Un moyen pour l'Oncle Sam d'intervenir, quand bon lui semblera pour surveiller toutes personnes susceptibles de s'en prendre à ses intérêts. Comme le cas du SDU suédois (Surveillance Detection Unit). Un programme américain de surveillance électronique des ambassades (3) ou encore les surveillances illégales électroniques du Försvarets radioanstalt (FRA).

Vous aurez remarqué que Wikipedia est dans la liste. La fondation a expliqué, en mars dernier, avoir choisi MarkMonitor, à la place de Go Daddy (5). Go Daddy avait annoncé être en accord total avec le projet de loi SOPA. SOPA que ne dénigre pas MarkMonitor : "Nous croyons que les propriétaires de marques, les consommateurs et ceux qui créent des contenus numériques méritent une protection contre les pirates et les cybercriminels. Nous croyons également que toute législation doit maximiser la protection des droits de propriété intellectuelle et de la sécurité des consommateurs tout en minimisant le risque d'interférer avec les avantages d'un Internet ouvert et libre." répondait-elle à Startup Dispatch (6) en janvier dernier. MarkMonitor soutenait aussi ACTA avec un site dédié (7), mis en place en partenariat avec d'autres sociétés, actafacts.com. ACTA, un traité international de lutte contre la contrefaçon et le piratage.

 

# Liens connexes

(1) internet Kill Switch

(2) Alerte Mozilla

(3) Figaro

FRA

(5) Transfert Wikipedia

(5b) Transfert Wikipedia

(6) Startup Dispatch

(7) Acta Facts

The Internet Kill Switch; With Global Wiretapping Capability ?

 

Conseiller cet article RSS ZATAZ Digger cet article ! Partager cet article avec mes amis sur Facebook ! Partager cet article sur del.icio.us

Derniers contenus

WatchDogs, les 23 et 24 avril en direct de Chicago

23-04-2014 à 15:18 - 0 commentaire(s)

A un mois de sa sortie, le très attendu jeu vidéo WatchDogs d'UbiSoft va enfin révéler ses petits secrets.

Je vous refais le nez... et le serveur ?

23-04-2014 à 15:16 - 0 commentaire(s)

480.000 dossiers médicaux d'une clinique de chirurgie plastique et esthétique compromis dans une intrusion informatique.

Données volées sur le site des vétérans de guerres US

23-04-2014 à 15:12 - 0 commentaire(s)

Une base de données du Veterans of Foreign Wars compromise par un piratage informatique.

Tentative d'interception des Steam Guard

23-04-2014 à 14:46 - 0 commentaire(s)

Les clients et joueurs Valve Steam cibles d'une tentative de détournement des codes Steam Guard.

Un RAT dans de faux courriels American Express

23-04-2014 à 14:11 - 0 commentaire(s)

Un code malveillant s'invite dans votre ordinateur pour encore mieux piéger vos smartphones et tablettes.

Fuite de données chez SEDO

16-04-2014 à 01:28 - 0 commentaire(s)

La premiére plate-forme mondiale d'achat et de vente de noms de domaine aurait été en partie visitée.

Jackpot via un cheat code

16-04-2014 à 01:04 - 0 commentaire(s)

A partir de manipulations de touches, des amateurs de casinos raflent 10 millions d'euros.

Fuite de données possible via une faille Adobe Reader Android

15-04-2014 à 10:00 - 0 commentaire(s)

Un PDF piégé pourrait compromettre vos données sauvegardées dans votre tablette ou smartphone sous Android.

Sur le même thème : Authentification

Tentative d'interception des Steam Guard

Les clients et joueurs Valve Steam cibles d'une tentative de détournement des codes Steam Guard.

Fuite de données chez SEDO

La premiére plate-forme mondiale d'achat et de vente de noms de domaine aurait été en partie visitée.

Piratage de 80.000 données gouvernementales

Le système de gestion des fournisseurs du gouvernement américain visé par un piratage informatique.

Petit click pour grande claque sur Facebook

Des messages vous invitent à visiter des sites web qui, une fois fermés, vous ont piégé.

Etonnante promo pour la ville de Nantes

Un internaute recherchant des informations sur la ville de Nantes, via Google, se retrouvait en face de propos pornographiques.

Fuite sur Facebook : il suffisait de changer de langue

Le portail communautaire face à une nouvelle fuite de données. Ce n'est pas un poisson d'avril.

La Turquie bloque twitter et les DNS de Google

Le gouvernement Turc bloque Twitter pour empêcher les appels à manifestation dans le pays.

La SEA diffuse des factures de Microsoft à destination du FBI

Les hacktivistes de la Syrian Electronic Army ont diffusé des factures piratées à Microsoft. Elles relatent la vente d'information aux FBI.

 







Hacknowledge Contest Europa-Africa La Nuit du Hack Hacking In Progress La reference des emissions TV dediees a la cybersecurite Data Security Breach - Securite pour entreprise, pme, pmi Sécuriser vos connexions avec un VPN


Syndication RSS

nabaztag

  • http://www.wikio.fr
  • netvibes
  • NewsGator Online
  • Rojo
  • Bloglines
  • Google

ZATAZ mobile et PDA