4 milliards d’euros de contrefaçons pharmaceutiques vendus dans le monde

L’OCDE et l’EUIPO publient conjointement un rapport révélant que plus de 4 milliards d’euros de produit pharmaceutiques contrefaisants sont commercialisés dans le monde.

Nombreux sont les faux produits médicaux présents sur le marché depuis des années et les résultats divulgués par ce rapport de l’OCDE et de l’UE IPO. Les faux antibiotiques, analgésiques et médicaments de confort sont les catégories de produits de ce secteur les plus prisés par les contrefacteurs. Mais en cette période de confinement solidaire pour contre la diffusion du COVID-19, la diffusion de contrefaçons pharmaceutiques est à surveiller.

Il est important de rappeler que ce phénomène n’est pas nouveau, déjà en 2013, la douane française avait intercepté plus de 1.3 millions de faux sachets d’aspirine dans le port du Havre.

Plus récemment, les saisies opérées par les autorités publiques européennes font également état de l’émergence de faux vaccins, de traitement anti-cancéreux contrefaisants, de faux médicaments contre le diabète ou contre les maladies cardiaques et bien d‘autres…

Source: zataz.com

La recrudescence des faux médicaments s’accroît simultanément avec l’utilisation massive d’internet, qui permet aux consommateurs de pouvoir s’approvisionner en ligne, souvent sur des sites illégaux sans le savoir, multipliant ainsi le contrôle des petits colis, et en complexifiant la tâche des autorités publiques qui doivent adapter leurs modes de contrôles et de saisies.

Entre 2014 et 2016, 96 % de l’ensemble des saisies douanières en Europe de produits pharmaceutiques de contrefaçon concernaient des envois postaux ou des livraisons par courrier express. Autre exemple, rien qu’en France, sur 5.4 million de contrefaçon stoppées en 2018, dont 2.3 million ont été interceptées dans ces centres de tri postaux consacrés aux petits colis.

Il est nécessaire de rappeler que l’Ordre National des Pharmaciens (pour la France) répertorie les 693 officines agréées à vendre en ligne. En aparté, il serait de bon ton qu’ils mettent leur site en HTTPS.

De nombreuses atteintes à la santé et la sécurité des acheteurs sont à déplorer, selon l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) qui fait partie des sources de ce rapport, 116 mille décès en Afrique Subsaharienne sont consécutives à la consommation de faux produits du secteur de la pharmacie.

Source: zataz.com

Les principales provenances des médicaments contrefaisants sont l’Inde et la Chine qui se placent comme les plus gros producteurs de produits pharmaceutiques de contrefaçon au niveau mondial. Singapour et Hong Kong, quant à elles, apparaissent comme les principaux points de transit dans la chaîne d’approvisionnement des produits pharmaceutiques de contrefaçon.

« Ce rapport arrive à point nommé, le contexte actuel de crise sanitaire du au Covid-19 ouvre une brèche et les contrefacteurs n’hésitent pas à en profiter pour produire, distribuer, vendre, et duper les consommateurs, sans se soucier des conséquences terribles que cela peut avoir sur leur santé et leur sécurité. » Souligne Christian Peugeot, président de l’Union des fabricants.

Environ 2 000 annonces en ligne qui concernaient des faux produits pharmaceutiques liés au Corona virus ont été démantelées par Interpol. Plusieurs milliers de faux masques chirurgicaux saisis.

Il y a encore beaucoup d’arnaques autour du Covid 19, comme la dernière escroquerie repérée par ZATAZ. Soyez prudent et pensez à protéger vos proches.

Au sujet de l'auteur
Damien Bancal - Fondateur de ZATAZ.COM / DataSecurityBreach.fr Travaille sur les sujets High-tech/Cybercriminalité/Cybersécurité depuis 1989. Gendarme commandant réserviste Cyberdéfense Hauts-de-France. Ce blog est personnel. En savoir plus : https://www.damienbancal.fr

Articles connexes

  1. Pingback: ZATAZ » Cyber attaque : Une liste de 2 500 sites de PME diffusée chez des pirates

Laisser un commentaire

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.