5 millions d’identifiants de connexion de Français découverts dans un blackmarket

Plusieurs pirates informatiques viennent de mettre en vente plus de 5 millions d’identifiants de connexion appartenant à des français.

Le blackmarket révèle très « trop » souvent des ventes de données piratées soit via des hameçonnages (phishing), soit par des infiltrations de serveurs/sites web/forums, ou à partir d’un vol de données via un employés malveillant.

J’ai découvert, ces derniers jours, la commercialisation de plusieurs bases de données ne comportant que des données de Français pour un total de 5,1 millions d’identifiants de connexion (mails et mots de passe).

Les pirates sont peu prolixes concernant cette collecte. J’ai pu retrouver 12 membres du Service Veille ZATAZ. 7 adhérents ont confirmé que les informations étaient récentes ; 5 ont indiqué que l’adresse mail présente dans ce stockage pirate n’était plus en activité.

Des pirates informatiques qui ont très certainement collecté des informations, additionnées à leurs propres larcins.

Parmi ces infos, l’adresse électronique. Objet numérique favoris pour un pirate. Il peut mettre en place escroquerie et autres pièges numériques : phishing, communication d’un lien et/ou fichier piégés, pourriels …

Suite à une erreur du pirate, j’ai pu récupérer les fichiers. Ils s’affichent de la sorte (le nom a été modifié) : 92829-1.txt ; 92829-2.txt ; 92829-3.txt ; 92829-4.txt.

L’analyse de l’un d’eux (92829-1.txt) offre quelques chiffres intéressants.

D’abord, 1,1 millions de comptes uniques ;

7% des adresses électroniques correspondent à un numéro de téléphone.

Plus de 40 000 exploitent comme mot de passe ce qui semble être une date de naissance.

57% des mots de passe possèdent au moins un chiffre, une majuscule et un signe de ponctuation.

Pas un seul mot de passe est : 123456 ou encore Azerty.

Parmi les adresses repérées, des communes comme Cannes, Neuville-en-Ferrain, Nice, Chilly-Mazarin.fr, Seynod, Bollene, Valenciennes, Dijon, Antibes, Carros, Saint-Tropez, Melun, Rouen, Croix, Montauban, La Rochelle … En tout, une soixantaine de villes.

Comme j’ai pu le montrer dans mes chroniques Tv sur Weo et BSmart, durant les périodes de Noël, des pirates « Russes » ont vendu et diffusé (comme échantillons gratuits), des bases de données sorties de nul part. Les exemples ci-dessous montrent les contenus, par pays, présents dans 4 bases de données. La France affichent des chiffres affolants avec, pour l’un de ces stocks malveillants, plus de 100 000 nouvelles victimes.

Au sujet de l'auteur
Damien Bancal - Fondateur de ZATAZ.COM / DataSecurityBreach.fr Travaille sur les sujets High-tech/Cybercriminalité/Cybersécurité depuis 1989. Gendarme commandant réserviste Cyberdéfense Hauts-de-France. Ce blog est personnel. En savoir plus : https://www.damienbancal.fr

Articles connexes

  1. Antonio Reply

    Bonjour,
    Comment savoir si notre adresse mail fait partie de ces identifiants ?
    Cordialement

    • Damien Bancal Reply

      Bonjour,
      Vous pouvez passer par le Service Veille ZATAZ pour mettre sous surveillance les infos de votre choix.
      Vous serez alerté si ces dernières apparaissent dans nos découvertes.
      Cordialement

Répondre à Antonio Annuler la réponse

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.