0899379170 code service 92829 *
documents secrets

500 millions de documents volés à la NSA et à la CIA

Un employé privé qui agissait pour la NSA et d’autres agences de renseignements avaient entreposé chez lui plus de 500 millions de documents appartenant aux espions de l’Oncle Sam. Il risque d’écoper de 200 ans de prison ferme.

Pas de doute, dans les documents confidentiels qu’a collectionné Harold T. Martin III, certains doivent peser leur poids en barbouzeries. Cet employé privé de la NSA, il travaillant pour Booz Allen Hamilton, une entreprise spécialisée dans la défense, a entreposé chez lui l’équivalent de 500 millions de pages de documents confidentiels de la National Security Agency, la NSA. Les procureurs américains viennent de dévoiler l’acte d’accusation de Martin III. Une accusation qui ressemble fort à la plus grande violation de données dans l’histoire de l’Agence nationale de sécurité américaine. Imaginez, une archive classifiée qui peut totaliser plus de 500 millions de pages. Des documents qui peuvent contenir certains des outils d’espionnage les plus sensibles de la NSA. Souvenez-vous de Shadow Brokers et des logiciels et autres 0days exploités par les hackers de la NSA.

Les procureurs ont accusé Harold T. Martin III d’avoir volé un énorme stock de documents classifiés, qu’il a entreposé chez lui dans le Maryland, alors qu’il travaillait comme entrepreneur auprès de la NSA et d’autres agences de renseignement. S’il est reconnu coupable, Martin pourrait être condamné à un emprisonnement maximal de … 200 ans. Le bonhomme agissait depuis 1996. Il a visé des dossiers et documents de la NSA. En 2014, des breifing de la direction de la NSA, ainsi que des rapports « foreign cyber issues » incluant des cibles et des techniques. Bref, du cyber offensif ! En 2009, Martin avait volé des documents de l’U.S. Signals Intelligence Directive contenant des techniques défensives. Des guides de collecte de renseignements avec méthodes et outils. Des dossiers du National Reconnaissance Office contenaient des informations sur un satellite de collecte de renseignement et une station au sol « inconnue ».

L’autre agence touchée par cette fuite, la CIA avec un document sur les sources et les méthodes de collecte de renseignements à l’étrangers.

Booz Allen Hamilton, l’ancien employer de Martin… était aussi celui qui faisait travailler Snowden ! Depuis les fuites de Snowden, la NSA aurait dépensé des milliards de dollars pour améliorer sa sécurité intérieure. #raté

Au sujet de l'auteur
Damien Bancal - Fondateur de ZATAZ - Journaliste - Spécialiste des sujets liés à la Cyber Sécurité depuis plus de 20 ans. Premier article en 1989 dans le mensuel "Amstar & CPC". Fondateur de ZATAZ, ZATAZWEB.tv & datasecuritybreach.fr. Officie/a officié dans de nombreux journaux et magazines (Europe 2, 01net, La Voix du Nord, Tilt, Entrevue, l'Echo des Savanes, Le Canard Enchaîné, France 3, ...). Auteurs et coauteurs de 6 livres dont "Pirates & hackers sur Internet" (Ed. Desmart) ; "Hacker, le 5ème pouvoir" (Ed. Maxima). Intervenant pour la Licence professionnelle Collaborateur pour la Défense et l'Anti-Intrusion des Systèmes Informatiques (CDAISI) de l'Université de Valenciennes ; pour l'Ecole Européenne de Guerre Economique de Versailles. Réserviste Cyber Défense.

Articles connexes

  1. Asura Reply

    Dommage que ce monsieur n’est pas tout balancer comme Snowden, on aurait encore appris plein de chose

Laisser un commentaire

*