Nous joindre par : 0756ZATAZ0
Nœuds TOR

Une codeuse de l’outil TOR obligée de fuir le FBI

Le Federal Bureau of Investigations cherche les moyens de briser la confidentialité proposée par l’outil TOR. Bilan, un des codeurs de TOR obligé de fuir le FBI.

Je parle très souvent du FBI et de sa lutte contre le crime organisé passant par Internet. Le FBI souhaiterait pouvoir mettre la main sur une méthode, un truc, qui lui permettrait de briser l’anonymat proposé par l’outil TOR. Bilan, voici que le Federal Bureau of Investigations s’intéresse aux codeurs de l’excellent outil d’anonymisation TOR.

Bilan, le FBI a assigné l’un des développeurs de Tor, Isis Agora Lovecruft. La dame a préféré partir. Elle pense que le FBI a choisi cette voix pour la contraindre à aider à cracker le système TOR. L’EFF, l’Electronic Frontier Foundation (EFF), la principale organisation à but non lucratif défendant les libertés civiles électroniques aux USA, indique que le FBI doit être plus précis dans sa demande « Que veulent-ils ? demande l’EFF.  Il faut savoir ce que veut le le FBI avant qu’elle [ISIS] puisse décider si elle va les rencontrer« .

Isis est une informaticienne de premier ordre : spécialiste dans le reverse engineering, le chiffrement et le développement de l’Open Observatory of Network Interference (OONI), une plate-forme dédiée à contrer la censure mondiale. Depuis 2013, elle est plongée dans TOR.

Au sujet de l'auteur
Damien Bancal - Fondateur de ZATAZ.COM / DataSecurityBreach.fr - Journaliste - Travaille sur les sujets High-tech/Cybercriminalité/Cybersécurité depuis 1989. En savoir plus : https://www.damienbancal.fr

Articles connexes

Laisser un commentaire

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.