Nous joindre par : 0756 ZATAZ 0
escroquerie Détournement informatique

Escroquerie sur le web : ZATAZ piège des arnaqueurs 2.0

Escroquerie 2.0 ! Depuis des mois, ils s’invitent dans les forums web afin de se faire passer pour des policiers d’Interpol. Ils promettent d’aider les internautes escroqués sur la toile. ZATAZ a piégé une bande basée au Bénin… et à Paris.

De nombreux internautes ont contacté ZATAZ à la suite d’un courriel (escroquerie) envoyé par Interpol. Des internautes qui s’étaient fait voler de l’argent, via des ruses 2.0 allant du chantage à l’amour en passant par du prêt d’argent ou encore lors de l’achat d’une “poudre” magique (amour, argent, …).

En premier lieu, des cas de figures étonnants, d’autant plus que les ficelles de ces arnaques sont très grosses. Exemple avec la technique du Wash Wash. Une décoction particulière capable de transformer du papier journal… en billets de banque.

Escroquerie, bis !

Essentiellement, des internautes ont parlé de leurs malheurs sur des forums. C’est ici qu’entrent en action de nouveaux escrocs. En effet, ces derniers se font passer pour des autorités judiciaires : Interpol, Europol, services de Police Nationale, Gendarmerie Nationale, allant jusqu’à se faire passer pour une compagnie de CRS. “Nous avons bien reçu votre mail et nous tenons à vous dire que notre Brigade anti-fraude et Contre la Cybercriminalité international (BAFC) est une unité de l‘Interpol spécialisée dans le luttes contres ces Cyber délinquances“.

Le message, pourtant bancal, a réussi à piéger des internautes déjà touchés par des escroqueries via le web. “Il paraissait savoir de quoi il parlait” exprime un témoin. Une escroquerie grossière. Elle touche les plus faibles des internautes, déjà fragilisés par une arnaque (perte d’estime de soi ; perte d’argent ; honte ; peur). “Nous sommes en collaborations avec toutes les unités de gendarmeries, police, CRS, de tous les pays francophones du monde entiers. Alors nous sommes en mesures de traiter votre dossier dans 48h afin que vous soyez remboursée et dédommagée“. Pour rappel, les autorités judiciaires (Interpol, OCLCIC, Gendarmerie Nationale, …) n’ont pas pour mission de rembourser des sommes perdues, volées. Ils ont pour rôle de protéger les citoyens et de retrouver et faire stopper un acte délictueux.

Récolter les informations collectées par d’autres escrocs

Les voleurs se sont donnés comme but de récolter un maximum d’informations sur leurs victimes. Ils réclament votre adresse postale complète, la photocopie de votre pièce d’identité, vos contacts téléphoniques et toutes les preuves “pouvant nous être utile pour l’ouverture de votre dossier d’enquête” enchérissent les arnaqueurs.

Des voleurs qui ont aussi comme but de mettre la main sur l’argent que souhaitaient recevoir d’autres escrocs. De l’argent qui dort chez Western Union par exemple. Les premiers ayant été arrêtés, ou moins rapide que les seconds voleurs.

Dans ce nouveau cas, des voyous qui agissent du Bénin (Port de Cotonou) et de Paris. Je n’expliquerai pas comment nous en avons les preuves. Les joies des fichiers Word diront certains !

Ils noient le web de leurs messages malveillants

Derrière cette petite équipe, les mêmes voleurs qui signaient, il y a peu, sous le nom de l’Organisation Régionale de Répression Contre la Cybercriminalité (ORCC). Une agence gouvernementale aussi fausse que les propositions de ces “policiers” cachés derrière les courriels malveillants. A noter, remercions encore Word, que les mêmes individus se cachent derrière [email protected], [email protected], [email protected], [email protected] ou encore [email protected], [email protected], [email protected]

Pour finir, gardez un œil sur vos proches, vos collègues ou ami(e)s. Les plus fragiles, les moins entraînés aux finesses du web, peuvent se faire piéger. Il est de notre devoir de les aider, de les protéger. ZATAZ a déjà saisi un site web appartenant à ces escrocs. Informez vos proches : s’informer, s’est déjà se sécuriser.

Au sujet de l'auteur
Damien Bancal - Fondateur de ZATAZ.COM Journaliste (damienbancal.fr) Travaille sur les sujets cybercriminalité/cybersécurité depuis 1992 ; Officie/a officié pour Europe 2, 01net, Micro Hebdo, La Voix du Nord, Tilt, Entrevue, l’Écho des Savanes, Le Canard Enchaîné, France 3, Nord'way, Programmez ... Premier article en 1989 dans le mensuel "Amstar & CPC" ; Auteurs/coauteurs de 8 livres : "Pirates & hackers sur Internet" (Ed. Desmaret) ; "Hacker, le 5ème pouvoir" (Ed. Maxima) ; Ethical Hacking (Ed. ENI) ; "Tout pour maîtriser votre PC et Internet" (Ed. Que Choisir) ... Intervenant pour la Licence professionnelle Collaborateur pour la Défense et l'Anti-Intrusion des Systèmes Informatiques (CDAISI) IUT de Maubeuge ; Master Cyberdéfense Université de Valenciennes ; Commandant Réserviste Cyberdéfense Gendarmerie Nationale (RCC) ; Reserviste de l'Education Nationale ; Chroniqueur pour WEO TV et France Bleu Nord.

Articles connexes

  1. Didier Reply

    Bonjour Damien,
    Merci pour votre site et les infos intéressantes sur la sécurité en général.
    Un des indices des courriels des escrocs est l’orthographe chancelante que l’on y retrouve habituellement.
    Ceci dit, vos articles sont malheureusement souvent entachés des mêmes défauts. C’est dommage ;).
    Par exemple ci dessus : “Il faut savoir qu’ils ont aussi comme but de mettre la main sur l’argent qu’ont souhaitaient recevoir d’autres escrocs.”

  2. Cristelle Reply

    Bonjour Damien,
    Merci pour l’alerte ! Par contre je ne comprends pas trop en quoi vous avez piégé les arnaqueurs à part les dénoncer ?
    Cristelle

    • Damien Bancal Reply

      Bonjour,
      Le fait de les retrouver dans deux pays et… cette manie qu’ils ont de cliquer sur les pièces jointes.

Laisser un commentaire

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.