LockBit 2.0 : de nouvelles victimes piratées en France

Le groupe de ransomwares LockBit 2.0 s’attaque à plusieurs entreprises françaises dont trois cliniques et le Département de l’Ardèche.

Rien n’arrête, pour le moment, le groupe de pirates informatiques LockBit 2.0. Derrière cette bande spécialisée dans le chantage numérique, des dizaines de malveillants qui ne se connaissent pas. Entre les « dirigeants », ceux qui fournissent l’outil de chiffrement et de mise en relation ; les pirates à exploit, ceux qui infiltrent et exécutent l’outil ; les blanchisseurs ; le service après-vente. Bref, de la malveillance qui bouge au grés du temps et des actions.

Avec plus de 500 victimes officielle et très certainement beaucoup plus qui ont payé ou sont en cours de « deals », LockBit 2.0 n’épargne aucune entreprise dont les systèmes informatiques et les personnels n’ont pas été mis à jour question cybersécurité. Les dernières victimes en date ont de quoi inquiéter… surtout les clients, partenaires, patients et administrés qui ne demandaient pas autant d’amour vache !

Clinique, département, …

LockBit 2.0 vient de diffuser des centaines de fichiers volés à leurs nouvelles victimes. Dans le lot, ZATAZ a pu croiser un groupe de trois cliniques spécialisées dans les soins ostéopathiques. Trois cliniques totalisant 26 salles de consultations. Les pirates annoncent diffuser les contenus volés le 13 avril ! Il n’y aurait « que » 200 fichiers/dossiers. Pour le moment, seul les pirates en connaissent les contenus. Le Département de l’Ardèche fait parti des victimes. Le Département indique, sur l’antenne de France Bleu Drôme Ardèche, qu’il n’y a pas eu de vol de données. « L’enquête que nous avons menée n’a constaté à date aucune fuite de données« .

Que le Département de l’Ardèche n’hésite pas à faire appel au Service Veille ZATAZ, selon mes constatations, LockBit annonce diffuser, le 12 avril, plus de 40 000 fichiers/dossiers.

Ransomwares en chiffre

Les chiffres qui vont suivre sont ceux de ZATAZ. Ils sont à prendre avec des pincettes car ils additionnent ce que je repère sur les blogs des pirates et dans les forums qu’ils utilisent pour communiquer/se vanter/recruter. Ils ne sont pas la réalités. Il faudrait rajouter les chiffres des entreprises qui ont payé, qui sont en cours de paiement ou celles qui sont passés sous les radars à la suite d’arrestations de pirates par les autorités et dont l’infiltration/exfiltration de fichiers resteront secrètes.

Au sujet de l'auteur
Damien Bancal - Fondateur de ZATAZ.COM / DataSecurityBreach.fr Travaille sur les sujets High-tech/Cybercriminalité/Cybersécurité depuis 1989. Gendarme commandant réserviste Cyberdéfense Hauts-de-France. Ce blog est personnel. En savoir plus : https://www.damienbancal.fr

Articles connexes

  1. Pingback: ZATAZ » Les pirates de Lockbit diffusent des milliers de données volés au Département de l’Ardèche

Laisser un commentaire

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.