KK6638 : un pirate s’invite dans plusieurs millions de pages web

La cour de cassation de Paris, l’Assistance publique Hôpitaux de Paris, le site Razer, IBM, la chaîne TV canadienne ARTV, le site du gouvernement britannique ONS ou encore Mozilla et la boutique en ligne Indigo malmenés par un pirate Vietnamien.

Mais qui est donc ce mystérieux pirate du nom de KK6638. Cet individu a trouvé le moyen d’injecter des publicités malveillantes dans plus de 6 millions de pages web.  ZATAZ a pu référencer de prestigieux noms.

En France, par exemple, la cour de cassation de Paris, l’Assistance publique Hôpitaux de Paris, l’Alliance Française ou encore un ministère. Au Canada, la chaîne ICI ARTV ou encore le service de santé d’Alberta. Dans le monde, Mozilla, Razer, IBM pour ne citer qu’eux.

Le pirate a réussi à faire référencer par Google, les sites et ses publicités. Des annonces pirates qui s’accrochent comme des sangsues, une fois le lien google cliqué, pour des casinos, des boutiques pour « gagner de l’argent sur mobile » ou encore offrant des « stratégies d’investissement« . Bref, des arnaques qui s’affichent dans portails, via les moteurs de recherche des sites web exploités à leur insu.

Une méthode de black seo (référencement malveillant) de grande ampleur. Il y avait bien longtemps que je n’avais pas vu une « promotion » aussi massive. Un compte Telegram, au nom de Thúy Vy, a été ouvert pour l’occasion. Il explique, en Vietnamien que « Le soutien privé rapporte toujours de l’argent« .

Google annonce plus de 6 millions de pages impactés par ce référencement malveillant. (Merci à hehida)

Au sujet de l'auteur
Damien Bancal - Fondateur de ZATAZ.COM / DataSecurityBreach.fr Travaille sur les sujets High-tech/Cybercriminalité/Cybersécurité depuis 1989. Gendarme commandant réserviste Cyberdéfense Hauts-de-France. Ce blog est personnel. En savoir plus : https://www.damienbancal.fr

Articles connexes

Laisser un commentaire

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.