Keep the Internet Open : un appel pour garder un Internet ouvert

Daniel Karrenberg, si vous ne le connaissez pas encore, fait parti des pionniers d’Internet. Il vient de lancer un appel afin d’espérer permettre de garder un Internet ouvert.

L’Allemand Daniel Karrenberg est l’un des papas de l’Internet que nous connaissons aujourd’hui. Il vient de lancer une bouteille à la mer baptisée : Keep the Internet Open.

« Nous avons travaillé dur pour maintenir Internet disponible en Europe et dans les régions avoisinantes pendant la pandémie de COVID. explique-t-il. L’infrastructure Internet est essentielle pour la sûreté, la sécurité et le bien-être de toutes les personnes vivant ici. En raison des tensions internationales croissantes dans cette partie du monde, nous entendons des appels à nuire délibérément aux interconnexions et au fonctionnement du réseau. » Un message qui fait écho aux différentes manipulations de l’Internet de ces dernières semaines : blocage, censure, etc.

Parmi les exemples de cet Internet qui prend l’eau en ces temps très compliqués : les sociétés Cogent et Lumen ont annoncé cesser leurs activités en Russie et en Biélorussie. La neutralité du réseau des réseaux en prend un coup. L’ICANN s’en inquiète et rappelle l’impact négatif de ce type de fermeture. Cogent était le deuxième plus important hébergeur du pays.

Dans le message que Karrenberg propose de signer, il est demandé que « les gouvernements et toutes les personnes impliquées dans la gouvernance d’Internet à faire tout leur possible pour nous permettre de maintenir l’infrastructure Internet opérationnelle dans toute la région RIPE. Nous ferons notre part du mieux que nous pourrons.« 

Au sujet de l'auteur
Damien Bancal - Fondateur de ZATAZ.COM / DataSecurityBreach.fr Travaille sur les sujets High-tech/Cybercriminalité/Cybersécurité depuis 1989. Gendarme commandant réserviste Cyberdéfense Hauts-de-France. Ce blog est personnel. En savoir plus : https://www.damienbancal.fr

Laisser un commentaire

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.