Nous joindre par : 0756ZATAZ0

Le leader des Lulz libéré et blanchi

Le pirate informatique Hector Xavier Monsegur, connu pour avoir lancé sur Internet le groupe LulzSec et Internet Feds, vient de sortir libre du tribunal fédéral de Manhattan (New York).

Sabu, son pseudo de guerre sur Internet, a été blanchi par la justice après qu’il ait participé à une « extraordinaire coopération avec les enquêteurs » indique le tribunal. Il faut dire aussi que le jeune homme, rapidement tracé et arrêté par le FBI en juin 2011, avait permis aux agents fédéraux d’infiltrer plusieurs groupes de pirates et autres Anonymous.

Sabu, et plusieurs dizaines d’internautes qu’il a manipulé, a piraté des sites appartenant aux gouvernements tunisien, algérien, yéménite, zimbabwéen, américain. Des sites à la sécurité quasi nulle, faut-il le rappeler. Les attaques DDoS contre les sites de Paypal, Visa et MasterCard n’avaient rien de techniques. Juste pousser un bouton ayant actionné des bots repartis dans le monde par de vrais méchants, eux. Certains « amis » de Sabu, plus pointus, auront cependant réussi à voler un grand nombre de bases de données : Sony pictures, Sony music Belgique, Sony Russie, Nintendo… Vous comprenez mieux aussi notre révélation, à l’époque, d’un logiciel espion caché dans un document diffusé par LulZsec. Intéressant aussi de se rendre compte que les « grandes heures » Anonymous Lulsec tant affichées dans les média US n’étaient rien d’autres qu’une manipulation du FBI.

Une coopération permanente avec le FBI

Lors du jugement, il a été confirmé que certaines attaques avaient été demandées par le FBI (sic!). A noter que d’autres membres du groupe de Sabu (Kayla, T-Flow, Topiary, AVUnit, Pwnsauce) ont eux aussi coopéré avec les enquêteurs. Depuis son arrestation en juin 2011, Sabu aurait permis de déjouer plus de 300 actes de piratage à l’encontre d’entreprises et entités étatiques américaines. Les piratages demandées par le FBI ont permis à l’agence de récupérer de nombreuses données copiées par les pirates.Une coopération qui a donné lieu à l’arrestation de huit autres « visiteurs ». Comme le rappel l’AFP, l’un des pirates, «Anarchaos», a été condamné en novembre 2013 à dix ans de prison. Sabu a cependant été condamné à 7 mois de prison ferme, peine qu’il a effectué l’année dernière. Il est depuis protégé par le service témoin du FBI. Son adresse est tenues secrétes. Les autorités craignant pour son intégrité et celle de sa famille.

 

Au sujet de l'auteur
Damien Bancal - Fondateur de ZATAZ.COM / DataSecurityBreach.fr - Journaliste - Travaille sur les sujets High-tech/Cybercriminalité/Cybersécurité depuis 1989. En savoir plus : https://www.damienbancal.fr

Articles connexes

Laisser un commentaire

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.