Nous joindre par : 0899274448*
Le musée des virus

Le musée des virus

Belle initiative que le Musée des Virus proposé par le site Archive.org. De quoi remettre son nez dans les virus informatiques des années 80/90.

81 possibilités, voilà ce que propose, pour le moment, le Musée des virus informatique. Des codes qui ont fait les beaux jours, ou pas, de MS-Dos. Le portail Archive.org s’est donné comme mission de sauvegarde Internet. Depuis quelques semaine, l’espace américain offre aussi la possibilité de découvrir, ou redécouvrir, HYMN, Marine, Frodo, Meta1103 et autres NopSRN et Crash, des virus informatiques sauvegardés dans The Malware Museum.

Un émulateur [sans danger] affiche l’effet du virus en question. Le Musée des malwares est une collection de programmes malveillants qui ont été distribués dans les années 1980 et 1990. Une fois qu’ils ont infecté un système, ils montrent parfois des animations ou des messages. Bref, une belle tranche d’histoire du numérique 2.0.

Au sujet de l'auteur
Damien Bancal - Fondateur de ZATAZ.COM Journaliste (damienbancal.fr) Travaille sur les sujets cybercriminalité/cybersécurité depuis 1992 ; Officie/a officié pour Europe 2, 01net, Micro Hebdo, La Voix du Nord, Tilt, Entrevue, l’Écho des Savanes, Le Canard Enchaîné, France 3, Nord'way, Programmez ... Premier article en 1989 dans le mensuel "Amstar & CPC" ; Auteurs/coauteurs de 8 livres : "Pirates & hackers sur Internet" (Ed. Desmaret) ; "Hacker, le 5ème pouvoir" (Ed. Maxima) ; Ethical Hacking (Ed. ENI) ; "Tout pour maîtriser votre PC et Internet" (Ed. Que Choisir) ... Intervenant pour la Licence professionnelle Collaborateur pour la Défense et l'Anti-Intrusion des Systèmes Informatiques (CDAISI) IUT de Maubeuge ; Master Cyberdéfense Université de Valenciennes ; Commandant Réserviste Cyberdéfense Gendarmerie Nationale (RCC) ; Reserviste de l'Education Nationale ; Chroniqueur pour WEO TV et France Bleu Nord.

Laisser un commentaire

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.