1,3 million de $ de rançon réclamé au Groupe Hospitalier Coeur Grand-Est

Les pirates osent tout, et c’est bien là le problème. Un groupe de pirates informatique réclame 1,3 million de dollars US de rançon au Groupe Hospitalier Cœur Grand-Est.

9 établissements, 3 370 lits et places, 5 831 agents, 287 000 habitants sur le territoire du Groupe Hospitalier Cœur Grand-Est. L’entreprise de santé se retrouve, depuis le 18 avril 2022, sous l’emprise des pirates informatiques de Spy Industrial. Ce nouveau groupe de malveillants réclame 1,3 million de dollars américains au groupe hospitalier si ce dernier ne souhaite pas voir les milliers de fichiers volés diffusés sur Internet.
Ces pirates ne réclament pas l’argent directement aux sociétés victimes de leurs actes malveillants. Ils expliquent permettre aux « concurrents » de tout savoir, et le cas échant, de couler/ruiner la victime.
Ensuite, les pirates du IS baissent le prix pour les potentiels acheteurs malveillants aprés 7 jours de mise en vente « premium ». Si aucun acheteur ne se présente, les informations sont diffusées gratuitement sans autre forme de procès.
Le Service Veille ZATAZ a pu constater dans les propos des pirates plusieurs faits inquiétants. La cyberattaque a eu lieu le 18 avril 2022 et aurait permis aux voleurs d’exfiltrer des données personnelles des patients : « numéros de sécurité sociale, scans de passeport, informations bancaires, courrier, numéros de téléphone« . Ils parlent aussi de « Relevé d’identité bancaire (RIB) de dizaines de personnes et d’organisations, contrats, ou encore, dossiers médicaux« . 28,7 GBytes de fichiers seraient concernés.
Au sujet de l'auteur
Damien Bancal - Fondateur de ZATAZ.COM / DataSecurityBreach.fr Travaille sur les sujets High-tech/Cybercriminalité/Cybersécurité depuis 1989. Gendarme commandant réserviste Cyberdéfense Hauts-de-France. Ce blog est personnel. En savoir plus : https://www.damienbancal.fr

Articles connexes

  1. Pingback: ZATAZ » Prise d’otage numérique : une nouvelle cyberattaque à l’encontre d’un centre hospitalier

Laisser un commentaire

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.