Nous joindre par : 0890 170 001*

6 000 000 de données personnelles piratées pour le site ToonDoo

Plus de 6 000 000 d’utilisateurs du site ToonDoo dans les mains de pirates. Une fuite plus politique qu’elle n’y parait.

Nouveau piratage, nouvelle fuite de données ! Cette fois, c’est le portail dédié à la création de bandes dessinées numériques, ToonDoo, d’en être la victime.

D’après les constatations de ZATAZ, plus de 6 millions de comptes utilisateurs.

Les pirates ont en main: adresse mail, pseudonyme, mot de passe, IP.

En analysant le fichier que j’ai pu intercepter (1,2Go) : 131 041 Canadiens. 25 968 Français. 18 600 Belges. 18 032 Suisses et 5 198 Luxembourgeois.

Ça, c’est pour le petit côté RGPD. A noter que le pirate propose la BDD (SQL) brute et une version ne comportant que les identifiants de connexion !

Fuite et données privées !

Deux facteurs m’inquiètent dans cette fuite.

La première, les données des utilisateurs définitivement perdues. Vous avez fourni une adresse électronique ? Veiller aux messages qui seront dorénavant réceptionnés par l’adresse mail corrompue. Elle est susceptible de recevoir des « tonnes » de fraudes et arnaques.

Je ne parle même pas du mot de passe qui, si vous lisez ZATAZ régulièrement, n’est pas le même que sur les autres sites que vous utilisez… n’est ce pas !?

La seconde inquiétude, que je pense beaucoup plus grave, la possibilité de retrouver des créateurs de BD « politiques ».

ToonDoo permet à des opposants politiques, par exemple, de créer des planches de bande dessinée se moquant des hommes d’états locaux.

Seulement, avec cette fuite, mettre la main sur l’ip, le pseudonyme, le mail du créateur de la dite BD, mettra clairement en danger l’opposant 2.0.

Les abonnés au Service Veille ZATAZ ont été alertés lors de cette découverte.

Au sujet de l'auteur
Damien Bancal - Fondateur de ZATAZ.COM / DataSecurityBreach.fr - Journaliste - Travaille sur les sujets High-tech/Cybercriminalité/Cybersécurité depuis 1989. En savoir plus : https://www.damienbancal.fr

Laisser un commentaire

*