Nous joindre par : 0890 170 001*

Airbus, EADS, … les espions allemands à la solde de la NSA

Les services secrets américains auraient fait espionner Airbus par le biais des renseignements Allemands.

Décidément, les amitiés politiques prennent du plomb dans l’aile ces derniers mois. Voilà que l’on apprend que les services de renseignements Allemands ont espionné, pour le compte de la NSA et des États-Unis les chefs d’entreprises et les hauts fonctionnaires européens. C’est le journal Spiegel Online qui a révélé l’information (il n’est donc pas espionné, c’est déjà ça, NDR).

Dans les entreprises visées figurerait le groupe EADS (Airbus Group), spécialiste de l’aéronautique. Les Allemands explique ce problème dans un communiqué de presse assez rigolo « la chancellerie (allemande, NDR) a identifié des faiblesses techniques et d’organisations au sein du BND (DGSE allemande, ndlr) ». Bref, il y a des taupes chez les teutons ? Un espionnage qui aurait durée plus de 10 ans. Autant dire que la chasse aux terroristes à bon dos !

Spiegel indique que le BND aurait transmis des adresses IP et des numéros de téléphone  à la NSA. Pardon, mais c’est tout de même le genre d’information que le plus crétin des pirates est capable de trouver en farfouillant un peu. Des informations qui auraient donc visé EADS, Eurocopter, et des ministres français.

Noyé sous les demandes de la NSA, le BND ne vérifiait plus les cibles réclamées par le « pote » américain. La NSA a demandé 40,000 fiches. Bref, il serait bon de relire Lao Tseu « La grande science est de lui faire vouloir ce que vous voulez qu’il fasse et de lui fournir, sans qu’il s’en aperçoive, tous les moyens de vous seconder. » Enfin, moi je dis ça, je ne dis rien !

Au sujet de l'auteur
Damien Bancal - Fondateur de ZATAZ.COM / DataSecurityBreach.fr - Journaliste - Travaille sur les sujets High-tech/Cybercriminalité/Cybersécurité depuis 1989. En savoir plus : https://www.damienbancal.fr

Laisser un commentaire

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.