Nous joindre par : 0890 170 001*
attaques informatiques significatives black market

590 attaques informatiques significatives pour le National Cyber ​​Security Center

Le National Cyber ​​Security Center (NCSC), L’ANSSI de sa gracieuse majesté, a dû répondre en 2017 à 590 « attaques informatiques significatives ».

La petite sœur de l’ANSSI (l’Agence nationale de la sécurité des systèmes d’information) vient de publier son premier rapport d’activité. Elle annonce avoir été active dans 590 cyberattaques considérées comme des attaques informatiques significatives. Dans ces « hacks », ont y trouve aussi WannaCry. Le fumeux ransonware a été considéré comme une attaque critique ! Des adresses mails de députés ont été référencés dans ces alertes traitées par le NCSC.

Créé, voilà 1 an, le National Cyber ​​Security Center regroupe des agences gouvernementales comme le MI5 (DGCI locale) et le GCHQ (NSA locale). L’objectif du NCSC est de soutenir et conseiller les secteurs public et privé sur la façon d’éviter les menaces de sécurité informatique. Bref, comme tente de le faire notre ANSSI nationale.

Le centre a déclaré qu’il avait réussi également à réduire le temps d’exposition sur le web des sites de phishing. Une visibilité malveillante qui était de 27 heures en 2016. Elle est passée à une heure en 2017. Découvrez le rapport complet via ce PDF.

A note que les cyber-007 ont encore caché un code à trouver et à cracker dans leur rapport. Un mode de recrutement qu’affectionne les britannique « Hidden inside the review is a code waiting to be cracked – can you find it and solve it? Don’t forget you can get involved in the conversation around our 2017 Annual Review on Twitter using #OneYearOn« 

Au sujet de l'auteur
Damien Bancal - Fondateur de ZATAZ.COM / DataSecurityBreach.fr - Journaliste - Travaille sur les sujets High-tech/Cybercriminalité/Cybersécurité depuis 1989. En savoir plus : https://www.damienbancal.fr

Laisser un commentaire

*