Nous joindre par : 0890 170 001*
Pokemongo

Vous attrapez des Pokemons ? PokemonGO attrape votre vie 2.0

La folie estivale autour du jeu PokemonGo a laissé les observateurs du numérique dubitatifs. Si le jeu est très sympathique, aviez-vous vu que Pokemon Go cartographiait votre vie numérique ?

C’est le blog Data Security Breach qui en parle dans ses colonnes. PokemonGo est un jeu sympathique mais à l’appétit féroce dès qu’il s’agit de vos données. Il suffit de marcher dans les rues, dans les parcs, sur les plages pour croiser des centaines de « dompteurs » et comprendre que le big data se fait à leur détriment. DataSecurityBreach.fr se pose la question à savoir si ce jeu n’est qu’un maître espion, capable de cartographier les informations que les Google Cars, par exemple, n’ont plus « flasher ». Data Security Breach référence dans son article « PokemonGo : un ami qui vous veut du mal » toutes les « infos » que réceptionnent l’application. Certaines pourraient même laisser penser à un espionnage pur et dur de l’utilisateur. Bref, PokemonGo rappelle que si un produit est gratuit, c’est l’utilisateur qui en fera les frais.

Je vous relatais, dernièrement la folie des fausses applications Pokemon avec de vrais morceaux de codes malveillants ; ou encore les attaques numériques qu’ont subit les serveurs du jeu par des pirates informatiques adeptes de DDoS et en mal de gloire. A noter une sacré business, aussi, pour certains pirates et des outils de triche qui permettent de passer d’une localisation GPS à une autre, pour récupérer les personnages du jeu, sans bouger de son canapé. Certains n’hésitent pas à montrer leur « méthode » sur des chaînes Twitch !

Au sujet de l'auteur
Damien Bancal - Fondateur de ZATAZ.COM / DataSecurityBreach.fr - Journaliste - Travaille sur les sujets High-tech/Cybercriminalité/Cybersécurité depuis 1989. En savoir plus : https://www.damienbancal.fr

Articles connexes

Laisser un commentaire

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.