Nous joindre par : 0899274448*

En 2016, un Internet sans danger et une sécurité accrue pour tous, bien sûr !

Amusant communiqué de presse de l’éditeur de solutions de sécurité informatique Allemand, GData. A la différence de la concurrence, le géant de l’antivirus préfère rire que jouer avec la fin du monde 2.0.

Pour ceux qui ont vu passer les communiqués de presse dédiées aux prédictions 2016 liées à la sécurité informatique, le moins que l’on puisse dire, est que les lectures sentent bon la fin du monde. Bref, faire peur, ça fait vendre !

L’éditeur GData a préféré la jouer autrement. Plus souriant ! En ce période compliquée, cela fait du bien. Dans l’ambiance, le teuton indique que « 2015 fut une année chargée en terme de dangers numériques. » On ne peut pas vraiment lui donner tort, programmes malveillants préinstallés sur les smartphones, voitures cyber attaquées, hausse des codes malveillants et des adwares, etc. Les alertes n’ont pas manqué.

Rien que pour le protocole d’alerte ZATAZ, une hausse de +54%, au sujet des sites/serveurs internet Français.

« Mais en 2016 tout va s’arranger ! » Indiquent les préfictions de G DATA. Des utilisateurs prudents et bien protégés, des cybercriminels qui rentrent dans le droit chemin et des constructeurs d’objets connectés qui pensent sécurité avant fonctionnalité… » Amusant !

Arrêt progressif des blackmarkets
Dans son message G Data s’amuse aussi de « La condamnation à la prison à vie du créateur de la boutique de vente de drogue SilkRoad » qui doit faire prendre conscience aux créateurs de ces marchés parallèles qu’ils prennent beaucoup de risques. « Et la très bonne collaboration internationale des instances judiciaires ne leur permettant plus d’agir en toute impunité, ils seront dans tous les cas contraints de fermer leurs places de marché« . Sans boutique, les concepteurs d’exploits kits, botnets et trojans n’auront plus de débouchés et se concentreront sur du développement d’outils légaux et utiles. Lol !

Prise de conscience globale du besoin de protection
Le communiqué continue « En 2016, les particuliers comme les entreprises vont prendre conscience qu’il est préférable de protéger leurs appareils avant qu’il ne soit trop tard« . Trop souvent confrontés au vol de données et au blocage de leurs ordinateurs, ils feront de la protection de leurs données une priorité« . Comme il est devenu naturel de boucler sa ceinture en voiture, il deviendra naturel de penser à la protection de ses appareils avant de les connecter à Internet, enfin, selon ce préfiction.

L’internet des objets : un développement réfléchi
Les voeux de G Data se terminent avec les voitures, montres, caméras, réfrigérateurs… connectés « Les développeurs de solutions connectées vont revoir leur façon de penser leurs fonctionnalités. Avant la mise en production de nouveaux produits, ils procéderont à des audits de code afin d’en réduire autant que possible les failles« .

Ah oui, une préfiction, c’est une technique de pifométrique, mixant prédictions et fictions.

Au sujet de l'auteur
Damien Bancal - Fondateur de ZATAZ.COM Journaliste (damienbancal.fr) Travaille sur les sujets cybercriminalité/cybersécurité depuis 1992 ; Officie/a officié pour Europe 2, 01net, Micro Hebdo, La Voix du Nord, Tilt, Entrevue, l’Écho des Savanes, Le Canard Enchaîné, France 3, Nord'way, Programmez ... Premier article en 1989 dans le mensuel "Amstar & CPC" ; Auteurs/coauteurs de 8 livres : "Pirates & hackers sur Internet" (Ed. Desmaret) ; "Hacker, le 5ème pouvoir" (Ed. Maxima) ; Ethical Hacking (Ed. ENI) ; "Tout pour maîtriser votre PC et Internet" (Ed. Que Choisir) ... Intervenant pour la Licence professionnelle Collaborateur pour la Défense et l'Anti-Intrusion des Systèmes Informatiques (CDAISI) IUT de Maubeuge ; Master Cyberdéfense Université de Valenciennes ; Commandant Réserviste Cyberdéfense Gendarmerie Nationale (RCC) ; Reserviste de l'Education Nationale ; Chroniqueur pour WEO TV et France Bleu Nord.

Laisser un commentaire

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.