JO de Tokyo : déjà les premières cyberattaques

Un présumé Français télécharge sur un site spécialisé le premier virus au nom de Jeux Olympiques de Tokyo 2021.

Un malware, déguisé avec un nom de fichier associé aux Jeux Olympiques 2021 de Tokyo a récemment été téléchargé sur VirusTotal. Le portail spécialisé dans l’analyse de fichier montre que ce téléchargement coïncide bizarrement avec le début des Jeux Olympiques qui se déroulent au Japon.

Cerise sur le gâteau, l’internaute caché derrière cette « analyse » n’est pas Russe, Nord Coréen mais selon Virus Total, Français. La géolocalisation à ce niveau ne veut pas dire grand chose. Le « propriétaire » du fichier a pu passer par un proxy, un VPN.

Détruire !

Le fichier, mis en analyse le 21 juillet 2021, ressemble à un PDF. Il s’agit en fait d’un exécutable (.exe). Le nom du fichier étant volontairement long, l’extension peut ne pas apparaitre à la lecture, et piéger le lecteur.

Codé en C++, ce code malveillant olympique filtre la machine infiltrée et recherche les outils d’analyse de logiciels malveillants qui pourraient s’y trouver (Wireshark, ImmunityDebugger, VirtualBox …).

Le but principal de ce malware est de supprimer les fichiers de l’utilisateur. Fait intéressant, ce malware inclut le logiciel Ichitaro, un logiciel de traitement de texte japonais, un Word local. Il est donc présumé que ce faux PDF est censé être exécuté dans un environnement japonais.

Alors, préparation d’une cyberattaque ou programme préparé dans le cadre d’un CTF de l’été ?

Le code malveillant était repéré par 39 logiciels de cybersécurité sur 67. 37 sur 70 dans sa version décompressées.

Au sujet de l'auteur
Damien Bancal - Fondateur de ZATAZ.COM / DataSecurityBreach.fr Travaille sur les sujets High-tech/Cybercriminalité/Cybersécurité depuis 1989. Gendarme commandant réserviste Cyberdéfense Hauts-de-France. Ce blog est personnel. En savoir plus : https://www.damienbancal.fr

Articles connexes

Laisser un commentaire

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.