Nous joindre par : 0756ZATAZ0

Le Front National lance son réseau social

Les Patriotes, le réseau social que le Front National vient de lancer sur Internet n’est pas sécurisé du tout.
« Bienvenue au sein de la communauté des patriotes« , c’est ainsi que le réseau social du Front National s’affiche au lancement du site lespatriotes.net. Si dans le fond du sujet nous ne rentrerons pas dans les propos politiques, dans la forme, le site ne donne pas de quoi rassurer les fans du FN qui souhaiteraient s’y inscrire. Cet espace web est truffé de bugs et de failles. D’abord les très nombreuses erreurs qui affichent… les accès à la base de données. D’après notre navigateur, en surfant de page en page, des informations apparaissaient au sujet d’une base de données du nom de  [email protected] Nous ne parlons même pas des liens « /homez.644/lespatri/www/ » qui remplissent le code source de ce site Internet.

A première vue, du moins c’est ce qu’indique toujours ce même espace numérique du FN, des internautes ont déjà tenté de le pirater, du moins de piéger les utilisateurs. Dernier détail sur la sécurité, il a été découvert qu’il était possible d’effacer les images de blog, de poster des messages au nom d’autres inscrits. Bref, un réseau social qui ne semble pas vraiment au point techniquement. A noter que la rédaction de zataz.com a pu constater des posts piégés, par des inconnus, via des XSS permanents  affichant des messages à destination de la présidente du Front National, Marine Le Pen.

Preuve

Pendant ce temps...

Le Parti Socialiste se plaignait d’une attaque de type DDoS, le week-end dernier, à l’encontre de son site Internet. Une tentative de blocage par de multiples requêtes de connexions qui auraient ralenti le serveur, et donc l’accessibilité à son site oueb. Il serait bien que le PS regarde aussi à effacer plusieurs bases de données, en accès libre, contenant des milliers de Français, adhérents très certainement au Parti Socialiste. Des partisans passés dans l’un des sites du groupe politique au pouvoir. Site que nous ne pouvons pas nommer dans nos colonnes tant les informations privées seraient simple à retrouver en deux clics de souris. Des informations telles que les adresses mails, IP, navigateur utilisés par les sympathisants, accessibles dans des fichiers textes oubliés par les politiques et leur service informatique.

PartiSocialisteUn fichage qui, au dire de la CNIL, est dans l’illégalité la plus totale. Les données transmises par des milliers de français ne sont pas sécurisées, et rendues accessibles à n’importe quel internaute par la négligence du PS. Heureusement, l’Art. 34 bis de la loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée n’oblige que les F.A.I. à alerter la CNIL, comme a du le faire l’opérateur Orange. Bilan, les fichiers que ZATAZ a pu constater sont toujours à l’air libre, sur la toile, depuis 2011, sans que cela ne puisse perturber le moindre du monde. Les derniers données datent tout de même du 09 mai 2014, avec 5.078 identités. Faut-il attendre une plainte pour que les fichiers disparaissent de la toile. La rédaction de ZATAZ a alerté plusieurs politiques, en espérant que cela puisse remonter jusqu’à Paris !

 

Au sujet de l'auteur
Damien Bancal - Fondateur de ZATAZ.COM / DataSecurityBreach.fr - Journaliste - Travaille sur les sujets High-tech/Cybercriminalité/Cybersécurité depuis 1989. En savoir plus : https://www.damienbancal.fr

Articles connexes

  1. Barth Reply

    Internet Explorer, … trivial !

  2. YCS-1136 Reply

    les fans du FN qui souhaiteraient S’Y inscrire…

  3. Pingback: ZATAZ Magazine » Les faits marquants de l’année 2014 vus par zataz.com 1/3

  4. RedC4rt Reply

    Plus l’attaque DDoS de plus d’une heure hier soir que j’ai remarqué sur le site Officiel de Marine Le Pen.

Laisser un commentaire

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.