Nous joindre par : 0756ZATAZ0
applications malveillantes

Android : 3,2 millions d’applications malveillantes en 2016

Applications malveillantes dans votre smartphone ? Environ 72 % des utilisateurs de smartphones possèdent un appareil sous Android (source Statcounter). L’utilisation massive de ce système en fait une cible privilégiée pour les attaquants. Le manque de mises à jour régulières des appareils sous Android constitue un autre problème. Moins de 5 % des appareils en circulation sont équipés du système d’exploitation le plus récent (Android 7).

Android devient logiquement l’OS a attaqué. Les applications malveillantes sont de plus en plus nombreuses. Les experts G DATA ont compté 3,2 millions d’applications malveillantes en 2016. En se basant sur un premier trimestre 2017 qui totalise plus de 750 000 menaces, ils prévoient environ 3,5 millions de nouveaux dangers ciblant Android pour 2017. « De nombreuses activités en ligne telles que les transactions bancaires et les achats en ligne sont réalisées avec des smartphone » explique Tim Berghoff, G DATA Security Evangelist. « Le niveau de danger pour les utilisateurs est en croissance. Un problème accentué par le manque de régularité dans le déploiement des mises à jour de sécurité des systèmes d’exploitation embarqués sur les appareils Android des constructeurs tiers. »

Le problème des mises à jour Comme pour tout autre logiciel, le système d’exploitation Android n’échappe pas aux failles de sécurité. Si Google fait régulièrement les correctifs dans son système, les constructeurs qui utilisent ce système dans leurs appareils tardent à pousser les mises à jour. Résultat : seulement 4,9 % des smartphones et de tablettes en circulation sont équipés d’Android 7, pourtant disponible depuis août 2016 ! De plus, lorsqu’un utilisateur achète un appareil, il ne peut pas savoir pendant combien de temps son téléphone sera mis à jour, ou tout simplement s’il le sera… En comparaison, sous Windows cela équivaudrait à ignorer la date de fin du support du système (annoncé en octobre 2025 pour Windows 10). Le rapport complet sur cette étude est ici.

Au sujet de l'auteur
Damien Bancal - Fondateur de ZATAZ.COM / DataSecurityBreach.fr - Journaliste - Travaille sur les sujets High-tech/Cybercriminalité/Cybersécurité depuis 1989. En savoir plus : https://www.damienbancal.fr

Articles connexes

Laisser un commentaire

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.