Nous joindre par : 0890 170 001*

70 millions d’appels téléphoniques interceptés en prison

Un internaute anonyme a diffusé, via SecureDrop, la preuve que les prisons américaines interceptaient les appels téléphoniques des prisonniers et de leurs avocats. 70 millions d’appels sauvegardées.

Je vous expliquais, sur Twitter, mon engagement dans l’opération KickStarter à destination de la création d’un film sur SecureDrop et son principal créateur Aaron Swartz. SecureDrop permet d’envoyer des informations totalement anonymement, sans laisser la moindre trace.

SecureDrop a été utilisé, il y a quelques jours, pour révéler l’espionnage de prisonniers et de leurs avocats, directement via les appels téléphoniques passées par les prisons. C’est la réalisatrice du film qui a avertir ZATAZ à ce sujet.

Le site Interception a expliqué ce hack. Une fuite provenant d’une des plus grandes compagnies de télécommunication en charge des téléphones des prisons du pays. La base de données Securus est la première grande révélation effectuée à partir de SecureDrop. Cette fuite d’enregistrements téléphoniques révèle une violation majeure de la sécurité de Securus Technologies, un fournisseur leader de services téléphoniques à l’intérieur des prisons. Une preuve, aussi, que Securus viole les droits constitutionnels des détenus. Les appels couvrent une période de décembre 2011 au printemps 2014.

Au sujet de l'auteur
Damien Bancal - Fondateur de ZATAZ.COM / DataSecurityBreach.fr - Journaliste - Travaille sur les sujets High-tech/Cybercriminalité/Cybersécurité depuis 1989. En savoir plus : https://www.damienbancal.fr

Articles connexes

Laisser un commentaire

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.