0899379170 code service 92829 *
Love scam

Love scam : Comment éviter les arnaques sur un site de rencontres ?

Love scam : Selon une enquête menée par Consumer Report, 43% des personnes inscrites sur un site de rencontre craignent de tomber dans le piège d’une arnaque aux sentiments sur Internet.

Le love scam, ou comment un escroc [il sera baptisé brouteur] vous parle d’amour pour vider votre porte monnaie  ! Chaque année en France, les pertes d’argent engendrées par ces actions frauduleuses atteindraient les 150 millions d’euros**. Très peu soutenues par les pouvoirs publics, les victimes se sentent souvent démunies face à ces escroqueries et ne savent pas comment réagir.

Love scam : Un mode opératoire facilement identifiable

Les scams d’un brouteur se déroulent toujours d’une manière très similaire : l’auteur contacte la victime potentielle sur Internet. Très rapidement, il demande à parler en privé à cette personne, directement sur son adresse mail ou bien par téléphone. L’objectif est de sortir du cadre du site le plus rapidement possible. D’autres indices présents sur le profil ne trompent pas : photo avantageuse, nombreuses fautes d’orthographe, banalités, aucune rencontre de visu possible…

Dans une première phase, l’objectif de l’escroc est de gagner la confiance de sa victime en menant de longues discussions. Il insiste sur sa sincérité et son honnêteté, dit vouloir une histoire sérieuse. Il se montre cérébral, envoie de longs poèmes et se met très rapidement à parler du grand amour. Ce contact intense se transforme rapidement en une réelle relation amoureuse, voire passionnelle. La personne envoie à sa victime une photo par-ci, un SMS par-là. Cette dernière, même méfiante et sur la défensive au départ, va finir par succomber à son « charme ».

Une demande et des scénarios toujours identiques pour le love scam

Une fois la confiance gagnée, souvent après avoir révélé des informations personnelles ou des secrets intimes, l’auteur explique à la victime qu’il se trouve dans une situation financière difficile et lui demander de lui envoyer de l’argent. Encore une fois, les scénarios employés sont souvent identiques et donc identifiables :

il s’est fait voler ses cartes bancaires et/ou papiers d’identité et ne peut plus accéder à son argent,
son visa a expiré et il est en prison ; il est dans un hôtel mais ne peut plus payer la facture et le gérant garde ses papiers en contrepartie ; il a été attaqué, se trouve à l’hôpital et doit payer sa facture ; son fils ou sa fille est gravement malade et il a besoin d’argent pour payer une opération ou un traitement vital ; il demande aussi souvent à sa victime d’encaisser un chèque (volé) pour lui et de lui renvoyer la somme en espèces par le système Western Union ou encore Monegram.

La liste est longue mais le procédé est toujours le même : une fois le premier paiement effectué, l’auteur demande de l’argent pour d’autres raisons jusqu’à ce que la victime ne soit plus en mesure de payer. Ce n’est qu’à ce moment-là que le contact est interrompu et l’argent « prêté » ne sera jamais remboursé.

Love scam : une unique règle d’or

Pour éviter toute tentative d’arnaque, de love scam et autres, il y a une seule et unique règle à adopter : ne jamais envoyer d’argent. Si la pression ou la tentation se fait ressentir, il est nécessaire d’expliquer la situation intégrale à un proche de confiance, moins investi émotionnellement, qui exposera ensuite son point de vue.

Attention : s’il s’agit d’une arnaque, il est impossible de récupérer l’argent versé. Vous êtes à la recherche de l’âme sœur ?

Voici quelques recommandations : Choisir un site sérieux et sécurisé ; communiquer uniquement via la plateforme de rencontres et être certain(e) de l’identité de l’autre personne avant de donner des informations privées ; en cas de doute, rechercher la photo de profil sur un moteur de recherche pour vérifier qu’elle n’ait pas été usurpée ; Effectuer d’autres recherches sur Google et les réseaux sociaux afin de voir si le nom de la personne correspond bien aux informations données ;

Il existe également de nombreux sites spécialisés avec des listes noires ; Se méfier des sentiments enflammés trop vite avoués et du romantisme immédiat.

Pour finir, ne jamais hésiter à contacter les administrateurs du site de rencontres afin de signaler tout profil suspect.

En cas de doute, stopper le contact avec cette personne et signaler le faux profil au service support du site de rencontres. En cas de vol ou usurpation, il est recommandé de porter plainte auprès de la police et/ou de contacter un avocat.

« Rien ne vaut la vigilance et plus le doute s’installe rapidement, moins le risque de se faire piéger est grand – déclare Hélène Cuney, Country Manager France de Club-50plus. Il est également important de s’inscrire exclusivement sur des sites de rencontres sérieux. Nous examinons manuellement toutes les photos de profils et nous disposons d’outils pour signaler ceux paressant suspects. Cela nous permet d’être très réactifs. Et je le répète encore une fois, n’envoyez jamais d’argent à une personne que vous n’avez jamais vu ! »

ZATAZ a traqué un love scam pour l’exemple

Il y a quelques semaines, des lecteurs de ZATAZ m’ont alerté à la suite d’une découverte gênante. Leurs mamans avaient envoyé, plusieurs fois, de l’argent à un jeune homme. Une histoire d’amour selon mes interlocuteurs. Le « beau gosse », se faisait appeler Laurent Chevalme ([email protected]).

L’homme apparait sur la toile, pour parler à ses victimes, chaque soir, de 20 heures à 22 heures ! En regardant son adresse IP, il passait par un cybercafé d’Abidjan.

Dans ses phrases et envolées amoureuses, « Laurent » expliquait qu’il souhaitait venir en France le plus rapidement possible. Comme expliqué plus haut, il fournissait de nombreuses photos comme celle présentée dans cet article. Chaque jour, de nouvelles images permettant de rassurer ses victimes. Certaines victimes, dont un homme, vont payer. Une des personnes piégées ira payer jusqu’à 200€… par jour durant 10 jours  !  Comment ? Via des tickets de recharge de carte bancaire qu’il est possible d’acquerir dans les bureaux de tabac.

Protéger vos proches d’un Love scam

Pour vous défendre de ce genre d' »arnacoeur« , utilisez les outils de recherche permettant de contrôler les photos. Pour « Laurent », il m’a suffit d’utiliser Google Image pour le retrouver en deux clics de souris. Simple, il suffit de fournir à Google la photo que vous a communiqué votre Apollon/Déesse.  Les photos envoyées par cet escroc étaient copiées sur le Pinterest de l’artiste colombien Rodrigo Marim.

Mais aussi, des brouteurs qui ne se cachent pas tant que ça. Certains s’affichent même dans certaines chansons locales (Côte d’Ivoire, Burkina, …). Ils paient pour être citer. Un spot musical qui permet de retrouver leurs pseudonymes de « guerre » : Landry CFA, Jacky 1000 euros, Koko le riche, ou encore, Enzo roi des dollars.

Bref, ne pensez pas que cela n’arrive qu’aux autres. Pensez plutôt à vous assurer que les membres de votre famille ne tombent pas dans ce type de piège. Qu’ils aient 18 ou 77 ans.

Au sujet de l'auteur

Damien Bancal – Fondateur de ZATAZ – Journaliste – Spécialiste des sujets liés à la Cyber Sécurité depuis plus de 20 ans. Premier article en 1989 dans le mensuel « Amstar & CPC ». Fondateur de ZATAZ, ZATAZWEB.tv & datasecuritybreach.fr. Officie/a officié dans de nombreux journaux et magazines (Europe 2, 01net, La Voix du Nord, Tilt, Entrevue, l’Echo des Savanes, Le Canard Enchaîné, France 3, …). Auteurs et coauteurs de 6 livres dont « Pirates & hackers sur Internet » (Ed. Desmart) ; « Hacker, le 5ème pouvoir » (Ed. Maxima). Intervenant pour la Licence professionnelle Collaborateur pour la Défense et l’Anti-Intrusion des Systèmes Informatiques (CDAISI) de l’Université de Valenciennes ; pour l’Ecole Européenne de Guerre Economique de Versailles. Réserviste Cyber Défense.

Laisser un commentaire

*