Nous joindre par : 0756ZATAZ0
Daniel's Hosting Dark

Attaque dans le Dark Web : 6 500 sites effacés définitivement

Le Dark Web n’est pas qu’un repère de malveillants. Il est possible d’y croiser des espaces numériques souhaitant discrétion et sécurité. Sauf pour 6 500 sites qui viennent de disparaître en quelques clics après le piratage de  Daniel’s Hosting !

L’hébergeur de 6 500 sites installés dans le Dark Web vient d’annoncer une attaque informatique qui a détruit l’ensemble des données de ses clients. Daniel’s Hosting, l’un des plus importants fournisseurs de services d’hébergement sur le Dark Web, a été victime d’une cyberattaque massive. Bilan, 6 500 sites hébergés sur son serveur ont totalement disparus. Ils sont irrécupérables. L’attaque a eu lieu le 15 novembre. L’administrateur de l’hébergement, un développeur de logiciels allemand, Daniel Winzen, a reconnu le problème via son site.

Je s’appelle Root !

Des pirates informatiques ont découvert une vulnérabilité critique et supprimé toutes les données du serveur. « Le compte root a été supprimé. Il n’existe aucun moyen de remédier à cette violation, toutes les données ont disparu. » Les pirates ont-ils voulu faire taire des sites concurrents (black market, …) hébergés chez Daniels’s Hosting ? Aucune revendication pour le moment. La faille diffusée quelques heures avant son exploitation contre Daniel’s Hosting. Elle est depuis patchée.

Au sujet de l'auteur
Damien Bancal - Fondateur de ZATAZ.COM / DataSecurityBreach.fr - Journaliste - Travaille sur les sujets High-tech/Cybercriminalité/Cybersécurité depuis 1989. En savoir plus : https://www.damienbancal.fr

Articles connexes

  1. damien Reply

    Parce que le gars qui héberge autant de sites n’a pas la moindre sauvegarde ?
    Sans aucun doute…

  2. Drazael Reply

    Irrécupérable? Surtout aucun plan de backup…

  3. ConF Reply

    C’est fou que ca as pu arrivé, dans le datacenter que j’ai codé en peu de temps, il y as les backups, optionnel mais existant, un système de container pour toujours avoir la main ET que les backup soit accessible toujours en lecture seule depuis le container, et chroot sur les hébergements.

    Pas de chance pour eux, je leur souhaite bien du courage.

Laisser un commentaire

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.