Nous joindre par : 0890 170 001*

Condamnation de British Airways : « la conformité au RGPD n’est pas une option »

La compagnie aérienne British Airways vient d’être condamnée à payer une amende de 204 millions d’euros par l’ICO, l’organisme britannique chargé de la protection des données personnelles, après un vol de données de centaines de milliers de clients en septembre 2018.

A l’ère du RGPD, de lourdes amendes – comme la pénalité record infligée à British Airways, sanctionnée pour un vol de données en 2018 – sont une nouvelle réalité pour les grandes entreprises qui manquent à leur devoir en matière de protection de données clients.

Dans ce cas précis, l’ICO (La CNIL Anglaise) a mis en avant les mauvaises dispositions de sécurité prises, compte tenu de l’importante quantité de données personnellement identifiables compromises ayant été volées, notamment les noms et les coordonnées des passagers ainsi que les informations bancaires ; à priori avant que la compagnie n’ait pu identifier l’attaque et intervenir pour prévenir la perte ou la violation de ces données. Une amende de 183,39 M £ (204 millions d’euros).

« Le secteur du transport aérien continuera d’être une cible lucrative pour les pirates informatiques compte tenu de la richesse des renseignements personnels détenus par les compagnies. Il faut espérer que cette lourde sanction rappelle une nouvelle fois les conséquences qu’entraîne une mauvaise protection des données, rappelle Pierre-Louis Lussan, Country Manager France . Toute entreprise qui n’a pas encore adapté son approche en matière de sécurité depuis l’entrée en vigueur du RGPD doit le faire dès à présent. Il n’est en effet pas nécessaire d’apporter des transformations majeures pour obtenir la conformité à une norme. Ce qui prime et devient impératif aujourd’hui, c’est le changement des mentalités, avec la sécurité qui doit se trouver au cœur des priorités de l’organisation.« 

Fuite via un site frauduleux !

L’amende concerne un cyber incident signalé par British Airways à l’OIC en septembre 2018. Cet incident impliquait en partie le trafic d’utilisateurs vers le site Web de British Airways. Redirigé vers un espace frauduleux.

A travers ce faux site, les données des clients collectées par les attaquants. Des données à caractère personnel d’environ 500 000 clients compromises dans cet incident. Une attaque débutant en juin 2018.

L’enquête de l’OIC révéle que de nombreuses informations volées via de mauvaises dispositions en matière de sécurité au sein de l’entreprise. Notamment une connexion, une carte de paiement et les détails de réservation de voyage ainsi que les informations de nom et d’adresse.

La commissaire à l’information, Elizabeth Denham, a déclaré: « Les données personnelles des personnes ne sont que des données personnelles. Lorsqu’un organisme ne parvient pas à le protéger contre la perte, les dommages ou le vol, c’est plus qu’un inconvénient. C’est la raison pour laquelle la loi est claire: lorsqu’on vous confie des données personnelles, vous devez en prendre soin.« 

Au sujet de l'auteur
Damien Bancal - Fondateur de ZATAZ.COM / DataSecurityBreach.fr - Journaliste - Travaille sur les sujets High-tech/Cybercriminalité/Cybersécurité depuis 1989. En savoir plus : https://www.damienbancal.fr

Articles connexes

Laisser un commentaire

*