Des pirates font chanter le loueur de véhicules UCAR

Mi-janvier, le loueur de véhicules UCAR annonçait être victime d’un piratage informatique. ZATAZ confirme l’attaque et le vol de dizaines de milliers de données clients.

Le 20 janvier 2021, le loueur de véhicules UCAR annonçait avoir été la victime d’un piratage informatique. Un ransomware était passé par ses machines. « L’analyse complète de l’attaque, sa profondeur et les enjeux associés, est toujours en cours », précisait alors Nicolas Martin, le secrétaire général d’Ucar, dans les colonnes du journal Les Echos.

ZATAZ a découvert que cette cyberattaque par rançongiciel était signée du groupe Sodinokibi, des pirates qui agissent sous la même signature en exploitant un logiciel de rançonnage en location. A noter d’ailleurs que Sodinokibi avait été très discret, ces dernières semaines.

Les pirates menacent de revendent les données volées.

Pour UCAR, le ransomware n’est qu’une partie du problème. Avant de prendre en otage l’informatique, les pirates ont visité les machines impactées et ont tout copié. Bilan, depuis le début du mois de février, l’affilié Sodinokibi menace UCA de diffuser toutes les données dérobées. Et il y en a … beaucoup !

Les pirates ont diffusé des dizaines de milliers d’informations sur des clients, des documents administratifs, des preuves de prise en main des backups, des dossiers administratifs courant de 2021 à 2020 comme éléments de preuves, sous forme de capture écran.

Un fichier de plus de 7Go a été proposé, quelques heures, en téléchargement via un espace de téléchargement public. J’ai pu constater des dizaines de milliers d’identités, adresse postale, adresses électroniques, téléphones (fixes et mobiles), dates de naissance, …

Les pirates expliquent que l’ensemble des informations volées peuvent être vendues « The rest of the data will be sold.« 

Des contenus que ZATAZ risque de retrouver, tôt ou tard, dans une boutique, un forum, un Telegram pirates.

Données qui valent de l’or !

Les données liées aux conducteurs, aux véhicules, valent de l’or dans les mains des marketeurs/assureurs/vendeurs/acheteurs légaux. Alors imaginez dans les mains de pirates informatiques.

Je vous révélais au mois d’août 2020 la découverte d’une boutique pirate spécialisée dans la vente de documents liés à l’automobiles (permis de conduire, certificat contrôle technique, …). Le parfait nécessaire du « maquilleur » de voitures volées avec des milliers de certificats d’immatriculation, de relevés d’information d’assurance, de cartes grises, de type et marque de la voiture de l’internaute piraté, les contrôles techniques … Des ventes en cryptomonnaie.

Un service après-vente est disponible. Il indique permettre un remboursement « si un des documents est illisible ou expiré ». A l’époque, ce blackmarket vendait 255 000 packs, soit l’équivalent de 2 550 000 euros !

Retrouvez nos statistiques concernant ce groupe pirate dans notre enquête « ransomware 365« .

Au sujet de l'auteur
Damien Bancal - Fondateur de ZATAZ.COM / DataSecurityBreach.fr Travaille sur les sujets High-tech/Cybercriminalité/Cybersécurité depuis 1989. Gendarme commandant réserviste Cyberdéfense Hauts-de-France. Ce blog est personnel. En savoir plus : https://www.damienbancal.fr

Articles connexes

Laisser un commentaire

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.