Des scientifiques développent une IA pour prédire les crimes des tueurs en série

Police prédictive : comme dans le film de science ficion ‘Minority Report’, des scientifiques ont entrepris de développer un programme informatique basé sur l’intelligence artificielle (IA) capable de prédire le lieu et l’heure des prochains crimes de tueurs en série.

ZATAZ NEWS IA
Retrouver toutes les actualités Intelligence Artificielle dans les NEWS ZATAZ IA

Le film ‘Minority Report’ [2002], de Steven Spielberg et avec Tom Cruise, raconte l’histoire d’une système informatique et humain capable de prédire un crime qui n’a pas encore eu lieu. Un film de science fiction tiré de l’œuvre de Philip K. Dick. Vingt-deux ans plus tard, la science fiction est rattrapée par la réalité avec un réseau neuronal formé à partir de données d’affaires criminelles résolues, permettant à la machine de détecter divers schémas et de les utiliser pour créer des prévisions.

Les spécialistes de l’Institut de technologie électronique de Moscou (MIET) ont déjà collecté des informations sur plus de 200 cas criminels qui serviront de matériau initial pour l’analyse de l’IA. Lev Bertovsky, directeur de l’Institut de droit de haute technologie, de sciences sociales et humaines du MIET, a précisé que les spécifications techniques sont en cours d’élaboration et que certains éléments individuels sont actuellement testés. La mise en œuvre de ce projet nécessite la collaboration avec les forces de l’ordre, car le programme doit être formé à l’aide de données réelles sur les tueurs en série. Les développeurs sont en contact avec la commission d’enquête, la Cour suprême et d’autres organes pour obtenir un accès complet aux archives pertinentes. L’objectif est de permettre au réseau neuronal de comparer les nouvelles données avec celles des crimes passés et de prédire où et quand le prochain meurtre pourrait se produire.

RECEVEZ LES INFOS DE LA SEMAINE ZATAZ, CHAQUE SAMEDI, PAR COURRIEL ! ✨✨
Ne manquez rien ! Abonnez-vous dès maintenant et restez informé !

Analyse et prévisions

L’IA analysera divers facteurs influençant les crimes, allant des horaires des transports publics aux phases de la lune. Par exemple, une analyse des meurtres commis par Andreï Chikatilo a montré que 95 % de ses crimes se produisaient pendant la phase décroissante de la lune. Plus le réseau neuronal disposera de données pour son entraînement, plus ses prévisions seront précises. Les développeurs ont identifié 35 caractéristiques médico-légales à intégrer dans la base de données initiale, un nombre qui pourrait doubler à mesure que le projet progresse. Outre la prédiction des lieux et moments des crimes, le système pourra également créer un portrait psychologique des tueurs en série, facilitant ainsi leur identification par les forces de l’ordre.

Divergence d’opinions parmi les experts

Les avis des experts sur les capacités de ce programme sont partagés. Certains, comme Genrikh Devyatkin, directeur adjoint de l’Institut de droit de haute technologie du MIET, estiment que l’IA pourra analyser les schémas communs aux tueurs en série et fournir des prévisions utiles. En revanche, d’autres, comme Andrei Matushkin, président de l’Association internationale des détectives privés, sont sceptiques quant à l’efficacité de l’IA, soulignant que les criminels agissent souvent de manière irrationnelle et imprévisible.

Des initiatives similaires sont en cours en Occident. Au Royaume-Uni, par exemple, cinq commissariats de police participent à une expérience utilisant des superordinateurs pour analyser des bases de données sur les infractions administratives et prédire les prochains actes de hooliganisme. Aux États-Unis, une vaste base de données permet de tirer des conclusions sur les comportements des tueurs en série, comme le lien entre l’énurésie infantile et les tendances criminelles ultérieures. En France, PAVE « plateforme d’analyse décisionnelle » exploite l’intelligence artificielle pour prédire les vols de véhicules et les cambriolages. L’outil permet d’envoyer plus de personnels certains jours, dans certains espaces détectés comme à risque par PAVE.

RECEVEZ LES INFOS ZATAZ DIRECTEMENT SUR VOTRE TÉLÉPHONE ✨✨
Abonnez-vous maintenant et restez à la pointe de l’info !

Les développeurs Russes estiment qu’il faudra deux à trois ans pour compléter ce programme. Si l’IA parvient à atteindre une précision de prédiction d’au moins 80 %, ce serait considéré comme un grand succès. Néanmoins, la mise en œuvre de cette technologie nécessite une approche prudente pour garantir son efficacité et son éthique. (IZ)

Au sujet de l'auteur
Damien Bancal - Fondateur de ZATAZ.COM / DataSecurityBreach.fr Travaille sur les sujets High-tech/Cybercriminalité/Cybersécurité depuis 1989. Gendarme réserviste - Lieutenant-Colonel (RC) ComCyberGend. Fondateur du Service Veille ZATAZ : https://www.veillezataz.com En savoir plus : https://www.damienbancal.fr

Articles connexes

  1. Matthieu Reply

    Salut Damien,

    Le film Minority Report remonte à 2002 (petite typo : 2022)

Laisser un commentaire

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.