Nous joindre par : 0756ZATAZ0

Fraude informatique : Volkswagen avait manipulé l’informatique de ses voitures

Le constructeur automobile Allemand avait fait de manière à ce que l’informatique embarquée dans ses voitures diesel détectent les contrôles anti-pollution afin de manipuler les chiffres des analyses.

VW EPA Fraud

Le piratage informatique dans les voitures, ont en parle pas mal depuis quelques années. Beaucoup d’internautes se sont étonnés de découvrir, par exemple, qu’il est possible de bloquer la fermeture des portes d’une voiture [voir]; qu’il est possible de cloner une clé et de partir avec l’automobile ainsi flouée ; qu’il est possible, dans certains conditions de laboratoire, de perturber une voiture et l’envoyer dans le décor. Les constructeurs automobiles ne réfléchiraient donc pas au risque de piratage ?

Le cas Volkswagen, aux USA, démontre que certains constructeurs y pensent, et même très fort. Le constructeur automobile Allemand VW avait fait de manière à ce que l’informatique embarquée de ses voitures détectent les contrôles anti-pollution afin de manipuler les chiffres des analyseurs et autres sondes. C’est l’Agence fédérale de protection de l’environnement (EPA) qui vient de découvrir la chose. Volkswagen a équipé ses modèles diesel (Volkswagen et Audi, modèles, de 2009 à 2015) avec son outil de piratage des contrôlés anti-pollution. 482.000 véhicules vendus aux États-Unis seraient concernés. Bilan, la marque risque de perdre beaucoup de plumes dans cette affaire et son titre boursier perdait 17,14% au moment de l’écriture de cet article, soit 15 milliards de dollars.

Au sujet de l'auteur
Damien Bancal - Fondateur de ZATAZ.COM / DataSecurityBreach.fr - Journaliste - Travaille sur les sujets High-tech/Cybercriminalité/Cybersécurité depuis 1989. En savoir plus : https://www.damienbancal.fr

Articles connexes

Laisser un commentaire

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.