Nous joindre par : 0899274448*

Piratage d’un panneau signalétique de la Ville de Lille

La démonstration a été réalisée juste devant les locaux de la Gendarmerie Nationale.

Démo réalisée juste devant les locaux de la Gendarmerie Nationale.

Bite, couille, chatte, cul… pas de doute, le vocabulaire du pirate qui a modifié un panneau de signalétique de la Ville de Lille était très riche pour entrer dans toutes les cases. Les gendarmes ont du apprécier.

Un pirate informatique a réussi à modifier les informations diffusées sur un panneau de signalisation proposée par le ville de Lille. L’affichage indique, à la base, le nombre de places de parkings proposés dans le centre ville de la capitale Flamande.

Le 27 août, un petit malin, qui a signé sur Youtube « i void warranties », a diffusé une vidéo montrant comment il avait pris la main sur le panneau. La démonstration se termine avec l’affichage de 4 mots « potaches ». L’attaque a été réalisée avec un boitier que s’arrache les étudiants en informatique et les hackeurs. ZATAZ en possède un. L’émetteur sans fil ((10mhz à 6ghz) HackRF permet des choses, comme lever des barrières, ouvrir sa porte de garage ou… modifier des panneaux d’affichage. L’année derniére, le bidouilleur [Ici, pas question de parler d’un pirate, mais d’un chercheur, NDR] avait déjà joué avec des lampadaires de Lille. Petite finesse du bidouilleur, ZATAZ peut vous confirmer que la démonstration a été réalisée juste en face de l’ancienne Gendarmerie Nationale, Boulevart Louis XIV. Un clin d’œil ?

B7476DFCQAA5mBW

Si dans ce cas l’affaire semble amusante, les attaques de ce genre se multiplient. Nous vous expliquions, l’année derniére, les inquiétudes du chercheur Renaud lifchitz au sujet des piratages des ondes radios : parking, horloge publique, aéroport, …

Qui se cache derrière ce hack ? Clairement un chercheur/bidouilleur qui s’intéresse de très très près aux radios fréquences, aux connexions, aux drones. Un moyen de montrer les dangers de cette informatique sans fil qui nous entoure. « Si vous laissez votre technologie intrusive sous mon nez, il y a de forte chance que vous la retrouviez finalement dans le c**ul …. (vieux proverbe chinois du MIT) » s’amuse-t-il sur son Twitter.

Au sujet de l'auteur
Damien Bancal - Fondateur de ZATAZ.COM Journaliste (damienbancal.fr) Travaille sur les sujets cybercriminalité/cybersécurité depuis 1992 ; Officie/a officié pour Europe 2, 01net, Micro Hebdo, La Voix du Nord, Tilt, Entrevue, l’Écho des Savanes, Le Canard Enchaîné, France 3, Nord'way, Programmez ... Premier article en 1989 dans le mensuel "Amstar & CPC" ; Auteurs/coauteurs de 8 livres : "Pirates & hackers sur Internet" (Ed. Desmaret) ; "Hacker, le 5ème pouvoir" (Ed. Maxima) ; Ethical Hacking (Ed. ENI) ; "Tout pour maîtriser votre PC et Internet" (Ed. Que Choisir) ... Intervenant pour la Licence professionnelle Collaborateur pour la Défense et l'Anti-Intrusion des Systèmes Informatiques (CDAISI) IUT de Maubeuge ; Master Cyberdéfense Université de Valenciennes ; Commandant Réserviste Cyberdéfense Gendarmerie Nationale (RCC) ; Reserviste de l'Education Nationale ; Chroniqueur pour WEO TV et France Bleu Nord.
  1. sylvain Reply

    « au sujet des piratages des ondes radions. »

    Et quid de la dangerosité des ondes radions ?

  2. ludo Reply

    on peut également noter que les services techniques de la mairie ne savent pas écrire la France ….voila voila 🙂

Laisser un commentaire

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.