Retour des 500000 données de santé piratées, + 100 000 !

Les 500 000 données de santé piratées découvertes par ZATAZ en 2021 refont surface dans une boutique pirate. Un échantillon gratuit pour vendre d’autres données exfiltrées !

Souvenez-vous, février 2021, ZATAZ révélait la découverte d’une base de données pas comme les autres. En cette période « COVID » un pirate annonce le piratage de 500 000 données de santé volées à des français.

Avec le soutien du journal Libération, l’alerte nationale avait pu être lancée, et le laboratoire fautif remonté afin de corriger et alerter les patients impactés.

365 jours de fuite

Depuis, le Service Veille avait pu retrouver quelques informations dans des espaces pirates (moins de 10). Un an plus tard, qu’elle ne fût pas mon étonnement de retrouver l’intégralité de cette base de données dans un espace pirate situé dans le darkweb. Le pirate utilise cette base de données, et l’intégralité de son contenu personnel et sensible, à des fins promotionnelles.

Parmi les éléments que ZATAZ a pu intercepter, des bases de données de sites français piratés les 6, 10 et 12 janvier pour un total de quasi 100 000 données de français et françaises. Selon les ventes, entre 80 et 170 $, le pirate annonce vendre des adresses électroniques, des mots de passe, des numéros de téléphones. L’une des vente serait additionnée de passeport.

Le Service Veille ZATAZ (SVZ)est dans la mesure de vous alerter en cas de découverte de votre présence dans des documents piratés et proposés par des hackers malveillants dans des blackmarket surveillés (plus de 40 000) par le SVZ.

Au sujet de l'auteur
Damien Bancal - Fondateur de ZATAZ.COM / DataSecurityBreach.fr Travaille sur les sujets High-tech/Cybercriminalité/Cybersécurité depuis 1989. Gendarme commandant réserviste Cyberdéfense Hauts-de-France. Ce blog est personnel. En savoir plus : https://www.damienbancal.fr
  1. Pingback: ZATAZ » Amende CNIL : 1,5 million d’euros à l’éditeur de logiciel Dedalus

Laisser un commentaire

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.