Nous joindre par : 0890 170 001*

Un ransomware bloque un important distributeur de carburant Français

Une nouvelle entreprise Française se retrouve prise en otage par un logiciel de rançonnage. Le ransomware réclame 500 000€ pour libérer les fichiers. Dans une semaine, le montant va doubler !

Il n’y a pas un jour ou une entreprise en France, et je ne vous parle même pas dans le monde, ne soit pas prise en otage par un ransomware ou un maître chanteur à l’image de Rex Mondi, Snatch ou Dark Overlord. L’entreprise Picoty SA, basée dans la Creuse, s’est retrouvée face à une demande de rançon lui réclamant 500 000€.

Les fichiers de la société spécialisée dans la distribution de carburant, tous chiffrés par le pirate. 80% des informations de l’entreprises impactées.

Bilan, plus possible de traiter la moindre commande de carburants, fiouls, lubrifiants. Ordinateurs, téléphones, mais aussi systèmes de paiement et site web … plus rien de disponible.

Sur 300 stations services gérées par Picoty (les autres – Est de la France – sont gérées par Thevenin & Ducrot, les stations essence AVIA, la moitié est en difficulté après l’attaque.

La société a 1 semaine pour payer… sauf si cette dernière a des sauvegardes. Dans une semaine, le montant passe à 1 million !

Impossible de savoir si le chiffrement a débuté via un mail et une pièce jointe. Ou via un serveur, comme pour le cas d’Altran ou de plusieurs syndicats de l’Est de la France. Un rapport avec la faille corrigée par Microsoft, concernant Windows XP et 2003. Correctif visant une faille « Remote Desktop Services » [CVE-2019-0708]. Ou comment exécuter un code à distance via RDP, sans aucune interaction humaine ! La peur d’un retour d’une attaque de type Wannacry ? A moins que cette cyberattaque soit déjà en action !

Au sujet de l'auteur
Damien Bancal - Fondateur de ZATAZ.COM / DataSecurityBreach.fr - Journaliste - Travaille sur les sujets High-tech/Cybercriminalité/Cybersécurité depuis 1989. En savoir plus : https://www.damienbancal.fr
  1. Pingback: ZATAZ Chantage numérique à l'encontre du CHU de Rouen - ZATAZ

Laisser un commentaire

*