Nous joindre par : 0756ZATAZ0

Nampohyu : Prise d’otage numérique pour des espaces de la CGT

Nampohyu : ZATAZ a constaté une prise d’otage visant deux espaces numériques de la Confédération Générale du Travail (CGT). Le pirate a chiffré le contenu et réclame de l’argent.

Ne pas prêter attention à ses espaces numériques, ses mots de passe et c’est le piratage assuré. Vol de données, modifications des informations, installations d’outils pirates ou encore prise d’otage. Ce dernier cas touche la Confédération Générale du Travail (CGT) depuis le 12 avril 2019. Un pirate, il signe son acte Alex sh, est passé par là !

Ce présumé Russe indique avoir pris en otage l’ensemble des données appartenant aux sites synd-cgt.fr et energie-mms.synd-cgt.fr. ZATAZ confirme cette prise d’otage. L’ensemble des fichiers visibles sont signés [nom du fichier].nampohyu.

Camarades Nampo Hyu

Les espaces pris en otage appartiennent au syndical CGT du bassin nancéien et de la CGT Energie Meurthe-et-Moselle Sud. Le pirate a chiffré les données avec le ransomware NamPoHyu. Un code malveillant connu aussi sous le nom de MegaLocker. Ce nouveau ransomware agit différemment en recherchant des serveurs Samba accessibles, en forçant brutalement les mots de passe, puis en cryptant à distance leurs fichiers.

Une note, baptisée !DECRYPT_INSTRUCTION.TXT explique aux victimes qu’il va falloir payer : 250 dollars.

Classique, le pirate propose de passer par une page cachée via une adresse .onion (il faut passer par TOR).

Une adresse mail offre la possibilité de déchiffrer un fichier pris en otage. Le pirate veut convaincre ses victimes. ATTENTION : double danger !

Certaines victimes vont vouloir déchiffrer un fichier qu’ils considèrent importants. Ils vont vouloir faire les malins, pensant ainsi pouvoir s’en sortir à bon compte.

Double danger : si en plus d’avoir perdu toutes les données par cette prise d’otage, le « pigeon » risque de communiquer un fichier important (données privées, …) au pirate.

D’après les constatations de ZATAZ, le pirate passe par Shodan pour chercher des serveurs Samba. Selon Shodan : plus de 33 000 en France ; +25 000 au canada ; +6 000 en Belgique ; +3 000 en Belgique …

Au sujet de l'auteur
Damien Bancal - Fondateur de ZATAZ.COM / DataSecurityBreach.fr - Journaliste - Travaille sur les sujets High-tech/Cybercriminalité/Cybersécurité depuis 1989. En savoir plus : https://www.damienbancal.fr

Articles connexes

  1. Pingback: ZATAZ Un ransomware bloque un important distributeur de carburant Français - ZATAZ

Laisser un commentaire

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.