Nous joindre par : 0756ZATAZ0

Piratage de feux tricolores à La Roche-sur-Yon

Depuis une semaine, un « pirate » s’amuse avec des feux tricolores et l’éclairage public de la ville de La Roche-sur-Yon. Le retour de la zappette à feu ?

Pour les plus anciens lecteurs de ZATAZ, souvenez-vous de la zappette à feu tricolores. Un boitier que de jeunes pirates avaient mis en place pour jouer avec les feux rouges de certains quartiers parisiens. Nous étions alors en 2005.

Dix ans plus tard, le chercheur Cesar Cerrudo (ioactive) expliquait comment perturber les capteurs de Sensys Networks VDS240. Des détecteurs sur des feux rouges qui équipaient, à l’époque, une cinquantaine de villes américaines et françaises, dont San Francisco ou Lyon.

Quasiment dix ans plus tard, voici une nouvelle commune Française touchée par ce genre de manipulation. Ouest-France explique qu’un « pirate » s’amuse avec les feux tricolores et l’éclairage public de certaines routes de la commune de La Roche-sur-Yon (Vendée). « Notre ville est confrontée depuis plusieurs jours à des actes de malveillance perturbant le fonctionnement de l’éclairage public dans plusieurs quartiers de la ville. Nous sommes en lien avec les forces de police pour les faire cesser au plus vite. » indique la commune.

Une enquête est en cours. Plusieurs possibilités : sans fil, tableau de commande, animal …

Au sujet de l'auteur
Damien Bancal - Fondateur de ZATAZ.COM / DataSecurityBreach.fr - Journaliste - Travaille sur les sujets High-tech/Cybercriminalité/Cybersécurité depuis 1989. En savoir plus : https://www.damienbancal.fr
  1. LeCommentateurIlluminé Reply

    Les gars mènent l’enquête… moi moi moi, je dis que les coupables sont très facile à trouver : arrêter les gredins qui commandent et mettent en place des trucs de plus en plus connectés et pilotables à distance.
    Autre solution sinon, on vire les feux et on plonge toute ville dans le noir : ça incitera un peu plus ceux qui empruntent la voie à être plus prudent (de toute façon, vu la façon dont le code de la route est respecté…) et des économies d’échelles à la clé.
    🙂

  2. Anti Pirates Reply

    C’est probablement la faute de votre responsable de sécurité informatique qui à du valider une architecture insecurisée. Ne cherchez pas d’autres responsables !

  3. Tech Reply

    Gros lol!
    Couper un disjoncteur c’est du piratage ?
    Suffit de savoir quel coffret enedis alimente les feux et l’éclairage publique.

    • Damien Bancal Reply

      Bonjour,
      Tout dysfonctionnement d’un système informatisé par un acte malveillant peut-être considéré comme un acte de piratage.
      A noter que l’attaque physique de ce type, pourrait-être un leurre ! Couper le courant pourrait perturber une installation informatique d’une entreprise, banque, bijoutier …

Laisser un commentaire

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.