Vol de la base de données du site Nomer, la faute à un admin !

Le site web Nomer, dédié à la protection des numéros de téléphones face aux appels intempestifs de vendeurs, piraté. Une boulette d’un administrateur.

Imaginez l’ambiance ! Vous avez un site web. Vous y avez passé du temps. Vous avez fait appel à des professionnels et votre projet vous a coûté de l’argent. Soudain, le drame ! Vous découvrez (ou pas !) que votre base de données a été copiée par un pirate informatique.

Voilà une ambiance que vient de vivre le site Nomer.io. Autant dire que ce n’est pas la fête en interne. Le service nomer.io et tous ses miroirs sont impactés par cette malveillance.

J’ai pu constater cette fuite. Elle contient 4.500.000 enregistrements, certains avec un mot de passe sans hachage, d’autres sans mot de passe. Il semble que ces informations soient tirées de l’application mobile proposée par cette entreprise.

Des données sur le statut, l’id, l’uuid, les commentaires et les coûts sont aussi présents dans le document exfiltré par le pirate.

Là où la direction de Nomer rigole beaucoup moins (il faut admettre qu’ils ne sont pas morts de rire sans ce qui va suivre), cette base de données a été obtenue de la manière suivante : le code source du site a été retrouvé. Il contenait le courriel d’un des administrateurs. Le pirate a cherché la présence de cette même adresse dans ses autres données piratées. Malchance pour la victime et son entreprise. L’administrateur a utilisé son adresse électronique et son mot de passe professionnels sur d’autres sites, eux mêmes piratés. Le pirate n’avait plus qu’à se service !

Le Service veille de ZATAZ est capable de vous éviter ce genre de « boulette ».

Au sujet de l'auteur
Damien Bancal - Fondateur de ZATAZ.COM / DataSecurityBreach.fr Travaille sur les sujets High-tech/Cybercriminalité/Cybersécurité depuis 1989. Gendarme commandant réserviste Cyberdéfense Hauts-de-France. Ce blog est personnel. En savoir plus : https://www.damienbancal.fr

Laisser un commentaire

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.