Nous joindre par : 0890 797 132*
collecte vos visages

Facebook, Youtube … : un spécialiste de l’espionnage collecte vos visages

Comme je vous en parle depuis des années, Facebook collecte vos visages. Le journal Forbes vient de découvrir qu’une société sauvegarde depuis plusieurs années nos visages dans une immense base de données. Photos tirées de Facebook, Youtube, …

Le business de la collecte de vos visages ! En 2013, je vous expliquais comment des tests permettaient à Facebook et des commerces partenaires de vous reconnaitre et de vous envoyer en temps réel une réduction pour un potentiel achat à effectuer dans le magasin. Il y a quelques semaines, alors que tout le monde parlait de la collecte de données de plusieurs dizaines de millions d’américains par une entreprise britannique, je vous montrais comment Facebook avait collecté vos visages pour en constituer une “signature” biométrique. Signature numérique qu’il utilise, entre autre, pour valider votre compte en cas de piratage. Une validation qui ne peut se faire qu’à la condition de fournir un selfie avec votre pièce d’identité. Je me demandais d’ailleurs si Facebook ne récoltait pas des données étatiques (carte d’identité, passeport, …) via cette procédure.

Lorsque Mark Zuckerberg a comparu devant la Commission de l’énergie et du commerce de la Chambre la semaine dernière à la suite des révélations de Cambridge Analytica, il a tenté de décrire la différence entre “la surveillance et ce que nous faisons […] La différence est extrêmement claire“, a déclaré Zuckerberg d’un air nerveux. “Sur Facebook, vous avez le contrôle sur vos informations … les informations que nous recueillons vous pouvez choisir de ne pas nous collecter.

Facebook collecte vos visages

Pas un membre du comité n’a questionné le PDG à propos des sociétés qui exploitent les données de Facebook. Le journal américain Forbes a découvert un cas choquant : au cours des cinq dernières années, une société de surveillance secrète fondée par un ancien agent de renseignement israélien a construit discrètement une énorme base de données de reconnaissance faciale composée de visages achetés sur YouTube et sur d’innombrables autres sites.

À noter que cette base de données constitue le noyau d’un service de reconnaissance faciale appelé Face-Int. Un produit détenu par la société Verint. Verint et Terrogence (créateur du concept) ont longtemps travaillé pour les États-Unis. Ils fournissaient une technologie d’espionnage à la NSA, la marine américaine et d’innombrables autres agences de renseignement et de sécurité. C’est pour cela qu’en 2014 je vous expliquais pourquoi il est préférable de faire des grimaces sur les photos que vous diffusez sur les réseaux sociaux.

Un business qui collecte vos visages

D’abord, comme décrit sur le site Terrogence, la base de données se compose de profils faciaux de milliers de suspects. “Ils sont récoltés à partir de sources en ligne telles que YouTube, Facebook. Ainsi que des forums ouverts et fermés dans le monde entier”. Ces visages ont été extraits de 35 000 vidéos et photos. Des documents de camps d’entraînement terroristes. Il y a aussi de clips de motivation et d’attaques terroristes.

Pour conclure, cette même page de marketing date de 2013. L’âge du produit suggère également plus de 35.000 vidéos et photos gérées par la technologie Face-Int.

Au sujet de l'auteur
Damien Bancal - Fondateur de ZATAZ.COM Journaliste (damienbancal.fr) Spécialiste des sujets cybercriminalité / cybersécurité. Officie/a officié dans de nombreux journaux et magazines (Europe 2, 01net, Micro Hebdo, La Voix du Nord, Tilt, Entrevue, l’Écho des Savanes, Le Canard Enchaîné, France 3, Nord'way, Programmez ...). Premier article en 1989 dans le mensuel "Amstar & CPC". Auteurs/coauteurs de 8 livres : "Pirates & hackers sur Internet" (Ed. Desmaret) ; "Hacker, le 5ème pouvoir" (Ed. Maxima) ; Ethical Hacking (Ed. ENI) ; "Tout pour maîtriser votre PC et Internet" (Ed. Que Choisir) ... Intervenant pour la Licence professionnelle Collaborateur pour la Défense et l'Anti-Intrusion des Systèmes Informatiques (CDAISI) IUT de Maubeuge ; Master Cyberdéfense Université de Valenciennes ; Ecole Européenne de Guerre Économique Versailles. Commandant Réserviste Cyberdéfense Gendarmerie Nationale (RCC).

Articles connexes

  1. Ninjaw P.B. Reply

    De quoi ? c’est parfaitement incomprehensible et non clair, qui collecte quoi et qui ? Facebook collecte quelque chose ? ou c’est quelqu’un d’autre ? Et si c’est facebook on sait depuis longtemps que l’AI sur les photos légitimement livrées à facebook va plus loin que les visages.

  2. Deelight Reply

    “Sur Facebook, vous avez le contrôle sur vos informations … les informations que nous recueillons vous pouvez choisir de ne pas nous collecter.”

    Pourtant leurs CGU disent clairement :

    “Nous recueillons également les contenus et informations que les autres personnes fournissent lorsqu’elles ont recours à nos Services, notamment des informations vous concernant, par exemple lorsqu’elles partagent une photo de vous, vous envoient un message ou encore lorsqu’elles téléchargent, synchronisent ou importent vos coordonnées.”

    Comment s’opposer à cette collecte dont nous ne sommes pas à l’origine ?

Laisser un commentaire

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.