Cinq ans de données collectées en Iran vendus par un pirate

Pour 50 Bitcoin, soit l’équivalent de 400 000 euros, un pirate annonce vouloir vendre cinq ans de collecte d’informations sensibles concernant la République islamique d’Iran. Dans le lot, les espions, les finances et le nucléaire Iranien !

Un mystérieux pirate vient d’annoncer la vente de sa « grande collection d’informations sociopolitiques, militaires, économiques et militaires concernant la République islamique d’Iran« . Pour 50 BTC, il indique être capable de fournir une collection de données locales interceptées au cours des 5 dernières années ! Autant dire que l’annonce a de quoi étonner.

D’abord parce que tout le monde n’a pas 50 BTC pour des données aussi étranges que son vendeur.

Ensuite, il faut pouvoir traiter et utiliser ces données. La majorité des pirates ne sont pas étatiques, donc sans les moyens de traitement, d’analyse et d’exploitation. Il aurait été plus rapide de les proposer à la Maison Blanche !

« Merci à tous ceux qui m’ont aidé à obtenir ces informations et à la mémoire de ceux qui ont été tués. Ils resteront dans mon cœur pour toujours » écrit le présumé Snowden 2020.

Le pirate, il a signé Kaf00, n’est joignable que via la plateforme de communication chiffrée Telegram. Pour plus de 400 000 euros, soit un peu plus de 600 000 $ CAD, l’activiste propose la liste complète des finances des présidents, gestionnaires, commandants et autres personnes importantes du système Iranien ;

Captures écrans des données à vendre diffusées par l’hacktiviste. – Source : zataz.com

Snowden Iranien ?

Parmi les autres informations commercialisée, les noms des commandants et des élites de l’armée, des forces de l’ordre et du CGRI ;

la liste complète des principales personnes et branches anonymes de l’imam Zaman, opérations effectuées, opérations en cours, lettres et correspondance secrète et top secrète avec d’autres organisations nationales et étrangères ;

il promet aussi les informations sur les prisonniers politiques (1 388), les prisons secrètes (souterraines) de l’Iran ;

les coordonnées géographiques exactes des centrales nucléaires iraniennes à l’intérieur et à l’extérieur de la frontière du pays ; noms des scientifiques dédiés aux nucléaires iraniens et leur adresse exacte ; les coordonnées des maisons du ministère des Renseignements dans les principales villes d’Iran ;

les identités d’espions iraniens dans les pays américains et européens, avec leurs adresses.

Le pirate termine en expliquant qu’il pourra fournir les bases de données complète des sites web iranamlaak.ir, sabteahval.ir, adliran.ir et quelques autres sites. Bref, de telles données, pour 400 000 euros… c’est cadeau !

Dans la foulée, un autre « anonyme » a diffusé une base de données de plus de 5G contenant des informations tirées de comptes Telegram d’Iraniens.

Au sujet de l'auteur
Damien Bancal - Fondateur de ZATAZ.COM / DataSecurityBreach.fr Travaille sur les sujets High-tech/Cybercriminalité/Cybersécurité depuis 1989. Gendarme commandant réserviste Cyberdéfense Hauts-de-France. Ce blog est personnel. En savoir plus : https://www.damienbancal.fr

Articles connexes

Laisser un commentaire

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.