Nous joindre par : 0756ZATAZ0

Le FBI doit fournir des détails sur ses techniques de piratage

Un juge américain oblige le FBI à fournir ses données liées au piratage de plusieurs centaines d’ordinateurs lors d’une opération contre des pédophiles.

FBI
Il y a quelques semaines, je vous expliquais comment le FBI avait employé le piratage informatique pour tenter de mettre fin à un réseau de pédophiles passant par Internet et une cyber boutique du blackmarket baptisée Playpen.

Un juge fédéral, qui officie dans le cadre de cette enquête, vient de réclamer à la police fédérale les codes informatiques que le bureau fédéral a utilisé dans une opération anti pédophiles. 1 000 ordinateurs avaient été infiltrés par le FBI pour remonter aux têtes de cet espace spécialisé dans la pornographie juvénile.

Dans les informations que le FBI doit fournir, le code « espion », mais aussi et surtout, comment le Federal Bureau of Investigation a pu perturber l’anonymisation des utilisateurs de Tor que les agents spéciaux visaient. D’après la presse américaine, l’un des codes exploité permettrait de « tout » contourner.

L’opération Playpen avait permis de remonter 1 300 IPs et 137 utilisateurs basés aux USA, Chili, Royaume-Unis ou encore en Grece. En 2012 déjà, le FBi avait été obligé de fournir des informations sur ses méthodes « numériques » lors de l’opération Torpedo.

Au sujet de l'auteur
Damien Bancal - Fondateur de ZATAZ.COM / DataSecurityBreach.fr - Journaliste - Travaille sur les sujets High-tech/Cybercriminalité/Cybersécurité depuis 1989. En savoir plus : https://www.damienbancal.fr

Articles connexes

Laisser un commentaire

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.