Nous joindre par : 0756ZATAZ0

La cour suprême de justice Thaïlandaise piratée, données sensibles diffusées

Les pirates informatique du groupe Blink ont diffusé plusieurs milliers de documents volés à la cour suprême de justice Thaïlandaise. Ils voulaient manifester leur mécontentement dans l’affaire lié aux meurtres de deux britanniques Miller et Witheridge.

Voilà 10 jours, le groupe d’hacktivistes informel Anonymous lançait une opération baptisée #boycottThailand. Mission de cette cyber manifestation, revendiquer un désaccord avec la justice locale à la suite de l’arrestation et du jugement de deux hommes accusés d’avoir assassinés deux britanniques. Pour Anonymous, les deux présumés coupables seraient innocents. Ils ont lancé leur opération après que la Cour suprême thaïlandaise a condamné deux travailleurs migrants du Myanmar à mort. Après le blocage de plusieurs centaines de sites web, Anonymous explique dans une vidéo de 37 minutes pourquoi la justice Thaïlandaise a baclé son enquête.

Dans la foulée de cette opération, le groupe de pirates Blink Hacker Group a voulu apporter sa pierre à cet édifice Anonymous en réussissant l’infiltration d’un ordinateur de la cour suprême de justice Thaïlandaise. Un serveur web étonnant, il comportait, en plus des dossiers judiciaires, des fiches de salaire des employés, des documents financiers, les identités, les adresses et les lignes téléphoniques privées du personnel des tribunaux… 1,09GB de données diffusées via un Googledrive qui a depuis été fermé. L’attaque de BHG aura perturbé l’ensemble des tribunaux du pays.

Au sujet de l'auteur
Damien Bancal - Fondateur de ZATAZ.COM / DataSecurityBreach.fr - Journaliste - Travaille sur les sujets High-tech/Cybercriminalité/Cybersécurité depuis 1989. En savoir plus : https://www.damienbancal.fr

Articles connexes

Laisser un commentaire

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.