0899379170 code service 92829 *
Piratage de portails web

Piratage de portails web de mairies Françaises

Piratage de portails web ! Une nouvelle vague de piratages de sites de communes Françaises a touché plusieurs dizaines de villes hexagonales dont Lourdes, Cachan ou encore Beauvais.

Rien de techniquement exceptionnelle dans la cyberattaque et le piratage de portails web territoriaux des 5 et 6 juillet 2017. Seulement, le manque de mise à jour a mis à mal plusieurs dizaines de communes Françaises.

De la cyber malveillance qui démontre que même les petites failles peuvent entrainer de sérieux ennuis. Pour preuve, l’orchestration malveillante lancée par un groupe de pirates informatiques indonésiens du nom de Typical Idiot Security.

Sur une musique d’un chanteur Coréen « Penguin Research« , les barbouilleurs ont affiché l’ensemble des pseudonymes de leurs amis et une image tirée d’un manga en lieu et place des pages officielles des mairies.

J’ai pu constater que la petite bande cache sur les serveurs des fichiers tels que xD.html, z.htm, tested.htm , tis.php, 0x38z.htm ou encore une image du nom de anoaghost.png qui permet d’afficher leur passage. Un passage qu’ils ont laissé plus voyant sur les sites des Mairies de Westhalten, Osenbach [sites fermés depuis le 5 juillet], Riorges, Saint-Jean-de-Vedas, Erstein, Cachan, Carry-le-rouet, Rouffach, Chasse-sur-rhone, la Communauté de Communes de Rouffach (11 villes), Chilly-Mazarin, Saint-Orens, Lourdes, … en modifiant directement le fichier index, ou en s’attaquant à des sous-domaines comme celui du service Associations de la ville de Beauvais. Ce qui m’inquiéte le plus, le fait que les pirates aient pu cacher, aussi, des shell dans les serveurs. De petits fichiers permettant de prendre la main sur le serveur, et donc de copier/modifier/espionner les machines ainsi infiltrées.

Des malveillants adolescents qui se sont aussi attaqués à plusieurs centaines d’autres sites dont France Terre Asile, le Centre de Gestion de la Fonction Publique Territoriale de la Réunion ou encore un espace de l’Institut national de physique nucléaire et de physique des particules [ohmi-pima-county] ainsi qu’un espace de l’US Navy, le Military Sealift Command. De « petits » pirates d’une quinzaine d’années qui sont capables de provoquer des dégâts loin d’être négligeables à des sites et serveurs qui n’ont pas été mis à jour.

Une des signatures cachée par les pirates, ici dans le site de l’US Navy.

 

Au sujet de l'auteur

Damien Bancal – Fondateur de ZATAZ – Journaliste – Spécialiste des sujets liés à la Cyber Sécurité depuis plus de 20 ans. Premier article en 1989 dans le mensuel « Amstar & CPC ». Fondateur de ZATAZ, ZATAZWEB.tv & datasecuritybreach.fr. Officie/a officié dans de nombreux journaux et magazines (Europe 2, 01net, La Voix du Nord, Tilt, Entrevue, l’Echo des Savanes, Le Canard Enchaîné, France 3, …). Auteurs et coauteurs de 6 livres dont « Pirates & hackers sur Internet » (Ed. Desmart) ; « Hacker, le 5ème pouvoir » (Ed. Maxima). Intervenant pour la Licence professionnelle Collaborateur pour la Défense et l’Anti-Intrusion des Systèmes Informatiques (CDAISI) de l’Université de Valenciennes ; pour l’Ecole Européenne de Guerre Economique de Versailles. Réserviste Cyber Défense.

Articles connexes

Laisser un commentaire

*