Nous joindre par : 0890 170 001*

Piratage de drone

Un bidouilleur explique comment, en quelques minutes, un pirate pourrait prendre la main sur des drones grand public vendus dans le commerce. Samy Kamkar est un informaticien qui aime mettre son nez dans les bits qui lui passent sous la souris. En 2005, il avait déjà fait parler de lui en dénonçant les informations des GPS des smartphones envoyées, illégalement, aux constructeurs. Il avait aussi joué avec MySpace avec le virus Samy. Le codeur vient d’expliquer comment, avec un drône vendu dans le commerce, un Raspberry Pi, une petite batterie et deux transmetteurs wifi, il lui est possible de pirater les drones qui lui tournent autour. Pour le moment, se sont les drones de la marque Parrot. Bref, plus de 500.000 engins du leader du drône pour papa geek peuvent se faire pirater. Samy Kamkar a créé une application du nom de SkyJack. Le logiciel déconnecte les autres drones de leur propriétaire. Bilan, les commandes passées normalement par un téléphone portable (iOS ou Android) ne passent plus. Bref, il a réussi à transformer des drones en zombie. Voilà qui s’annonce… hot dans de mauvaises mains !

Au sujet de l'auteur
Damien Bancal - Fondateur de ZATAZ.COM / DataSecurityBreach.fr - Journaliste - Travaille sur les sujets High-tech/Cybercriminalité/Cybersécurité depuis 1989. En savoir plus : https://www.damienbancal.fr

Articles connexes

Laisser un commentaire

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.