Plusieurs centaines de judokas canadiens diffusés par un pirate

Ce qui est intéressant avec les pirates informatiques, leur capacité à voler tout et n’importe quoi, comme une base de données de plusieurs centaines de pratiquants de judo québécois et canadiens.

C’est plus de 900 pratiquants de judo du Québec (Canada) a être vendus par un piratage informatique en mal de reconnaissance. Il indique diffuser des informations si sa « note de notoriété » augmente dans le forum pirate qu’il affectionne.

Pour « briller » en société, il propose plus de 900 pratiquants et pratiquantes de judo. Nom, prénom, mail et numéro de licence.

Sous une apparence légère et sans grand intérêt, cette base de données est pourtant très causante pour celui qui sait la lire.

D’abord, les personnes jetées en pâture par ce black hat semblent être des responsables de dojos locaux.

On y croise le Dragons Judo Club, l’académie martiale serei, le judo boucherville, Louis Graveline Judo, le Toronto judokai, etc.

A noter des données qui semblent appartenir à la fédération québécoise de judo : judo-quebec.qc.ca.

Ippon !

Via ces quelques données, un pirate pourrait facilement, avec les adresses électroniques présentes dans ces données, contacter la présidence de chaque club, de trouver le moyen d’infiltrer les ordinateurs des victimes (un jeu d’enfant comme montré ici) et intercepter les informations des adhérents.

Certains pourraient avoir des profils sensibles (policiers, militaires, etc.)

Ce pirate n’explique pas comment il a pu récupérer ces informations. Cela ressemble fortement à un fichier oublié sur un blog de judo !

Au sujet de l'auteur
Damien Bancal - Fondateur de ZATAZ.COM / DataSecurityBreach.fr Travaille sur les sujets High-tech/Cybercriminalité/Cybersécurité depuis 1989. Gendarme commandant réserviste Cyberdéfense Hauts-de-France. Ce blog est personnel. En savoir plus : https://www.damienbancal.fr

Articles connexes

Laisser un commentaire

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.