Nous joindre par : 0890 170 001*

Un an de prison pour un pirate de compte Facebook

Un belge pirate le compte Facebook d’un adolescent et usurpe l’identité du jeune homme. Cinq ans plus tard, la justice belge condamne le pirate à un an de prison.

Un internaute belge ayant voulu se faire justice lui-même vient d’écoper d’un an de prison avec sursis. Le tribunal correctionnel de Liège l’a accusé d’avoir piraté le compte Facebook d’un adolescent et, plus grave encore, avoir usurpé l’identité de ce dernier en réalisant un faux compte. Le condamné, loin d’être un pirate de haut vol a réussi son tour de passe-passe en piégeant l’adolescent et en interceptant son mot de passe. Il devenait simple pour cet homme d’agir ensuite dans un esprit de vengeance. Il voulait se venger après l’achat de deux chiens qui ne répondaient pas à ses attentes.

En Belgique, ce type de malveillance est condamné de 3 ans de prison et 50,000 euros d’amende. En France, Le fait d’usurper l’identité d’un tiers ou de faire usage d’une ou plusieurs données de toute nature permettant de l’identifier en vue de troubler sa tranquillité ou celle d’autrui, ou de porter atteinte à son honneur ou à sa considération, est puni d’un an d’emprisonnement et de 15 000 € d’amende (LOI n°2011-267 du 14 mars 2011 – art. 2).

Au sujet de l'auteur
Damien Bancal - Fondateur de ZATAZ.COM / DataSecurityBreach.fr - Journaliste - Travaille sur les sujets High-tech/Cybercriminalité/Cybersécurité depuis 1989. En savoir plus : https://www.damienbancal.fr

Articles connexes

Laisser un commentaire

*