Une faille chez Home24, Cdiscount et Apple permettrait le remboursement des achats !

Un pirate informatique propose dans son blackmarket de rembourser les achats effectués chez Home24, Cdiscount et Apple.

Le monde de la mode, de la surconsommation et du besoin d’appartenir à une « caste » fantoche de ceux qui possèdent les dernières nouveautés permet à de nombreux pirates informatiques de se faire de l’argent, beaucoup d’argent, sur le dos de cyber commerçants. ZATAZ a repéré le business d’un pirate informatique qui ne semble pas connaître la crise.

Nous appellerons ce commerçant malveillant BT. Il semble agir depuis des années sur le sol américain, canadien, français, etc. Son business est « simple, basic ». Permettre à ses clients d’être remboursés de l’intégralité de leurs achats. En contre partie, BT touche une commission pouvant atteindre 38% de la somme remboursée.

Open bar chez Home 24 et Cdiscount ?

Il y a quelques jours, dans un espace utilisé par ce pirate, une annonce explique permettre le remboursement total chez deux commerçants français : HOME24 et CDiscount.

Dans le premier cas, le spécialiste de l’aménagement d’intérieur se retrouve face à des malveillants ayant la possibilité d’acheter jusqu’à 3 500€ de matériels. Le pirate prend 25% de la somme remboursée. « Venez refaire votre déco chez HOME24.FR avec notre méthode exclusive! » s’amuse le blackmarketeur.

Exemples de propositions commerciales par ce blackmarket francophone. Cliquer pour aggrandir.

Pour Cdiscount, géant de la distribution online, même son de cloche. « Aucun risque de la part de CDiscount si vous n’avez jamais fait la boutique, nous avons une nouvelle méthode exclusive !« . Ici, l’acheteur doit acquérir pour un minimum de 1 200€ de produits. Le pirate prend sa comm’ à hauteur de « 30% en crypto & 33% par Paypal« .

Pour Apple, pas plus de quatre articles, mais ces derniers peuvent atteindre 6 000€ maximum. « 35% en crypto & 38,5% par Paypal« .

Comment fait-il ? La brèche semble suffisament efficace pour ouvrir l’appétits malsains de nombreux participants. Pour preuve, le dernier message du pirate a attiré pas moins de 12 000 acheteurs.

Un business tellement juteux qu’il se permet même de stopper l’arnaque dans certaines boutiques. Non pas qu’il ait été repéré, mais par manque de temps et du délais des remboursements trop longs pouvant « énerver » ses ami(e)s receleurs ! « Nous allons arrêter de prendre les commandes Sephora pendant un moment, le taux de succès est toujours très bon, les dossiers ont simplement trop de délais!« 

Au sujet de l'auteur
Damien Bancal - Fondateur de ZATAZ.COM / DataSecurityBreach.fr Travaille sur les sujets High-tech/Cybercriminalité/Cybersécurité depuis 1989. Gendarme commandant réserviste Cyberdéfense Hauts-de-France. Ce blog est personnel. En savoir plus : https://www.damienbancal.fr

Articles connexes

Laisser un commentaire

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.