Nous joindre par : 0756ZATAZ0

Anonymous : des milliers de données clients diffusées sur Internet

Données clients diffusées sur Internet – Des internautes ont lancé, sous la signature Anonymous, une opération contre le business des laboratoires pharmaceutiques. Ils veulent dénoncer « les porcs et les connivences entre les gouvernements et les sociétés« . En Italie, c’est un hébergeur qui fait les frais d’une cyber action.

Étonnante revendication que celle lancée par les Anonymous. Lundi 11 avril, des internautes ont lancé un appel pour cibler « les porcs et les connivences entre les gouvernements et les sociétés pharmaceutiques« . Pour les organisateurs, la mission est de collecter des informations, des données, pour les diffuser ensuite. « Nous voulons dire la vérité sur le cancer, la nutrition, les médicaments… » indique les personnes cachées derrière la signature et le masque  Anonymous. « Notre santé est plus importante que leur profit ! […] Beaucoup d’entre vous ont déjà pris conscience de ce système axé sur les profits, il est temps de prendre des mesures, il est temps d’exposer la corruption et demande justice pour les victimes« .

En Italie, des données clients diffusées sur Internet

… en Italie, l’agence web Engitel, basée à Milan, se faisait pirater et voler plusieurs milliers de données par Anonymous Italia et un second groupe du nom de LulzSecITA. 40 sites impactés, plus de 2 800 fichiers sensibles ont d’abord été diffusés. Ici pas d’attaque SQL, mais ce qui semble être une copie conforme des données clients, et leur site web, via l’espace d’administration de l’entreprise Milanaise.

Anonymous Italie, la source initiale de la fuite, a affirmé qu’il y avait plus de 1,8 millions de données d’utilisateurs. Ils vont le prouver en diffusant plusieurs autres dossiers, via MEGA. Dans l’un des dossier que j’ai pu consulter, des fichiers qui permettent de contacter les responsables des sites Internet (J’ai pu en dénombre 6 959) de sociétés italiennes telles que MTV Italie, La Repubblica, Facebook Italie, Gucci, FastWeb, Microsoft, Wind, Ducati… « Voici notre premier chapitre de notre opération Nessun Dorma, indique les hacktivistes. Nous sommes fatigués des mensonges habituels diffusés dans tous les médias au sujet du monde du travail.« 

Bref, comme l’indiquent les pirates dans leur – communiqué de presse – : Si vous voulez la paix, préparez la guerre. A noter que plusieurs sites Suisses (aiti.ch, e-lavoro.ch, aitiservizi.ch, e-impresa.ch, jobopportunity.ch, BFKconsulting.ch, helvia.ch et workandwork.ch) ont été piratés lors de cette opération.

Au sujet de l'auteur
Damien Bancal - Fondateur de ZATAZ.COM / DataSecurityBreach.fr - Journaliste - Travaille sur les sujets High-tech/Cybercriminalité/Cybersécurité depuis 1989. En savoir plus : https://www.damienbancal.fr

Articles connexes

Laisser un commentaire

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.