Arnaque 3.0 aux couleurs de la Caisse d’Épargne signée Gérard le Russe

Le phishing, on connait. Il y en a beaucoup. Le dernier en date visant les clients de la Caisse d’Epargne mérite que l’on s’y attarde. Un pirate Russe est passé par là. Il se fait appeler Gérard !

A première vue, tous les Russes, (pirates ou non) ne sont pas bloqués dans le monde merveilleux 3.0 de Vladimir Poutine. Un malveillant local s’est lancé dans une tentative d’interception de données des clients de la Caisse d’Epargne.

Sa méthode n’a rien de magique. Un SMS et un faux site de la banque française. Un espace numérique usurpateur plutôt bien réalisé au demeurant !

Plusieurs détails m’ont fait écrire un article sur le sujet. D’abord, et d’aprés ce que j’ai pu constater, il n’y a que les clients de la Caisse d’Epargne a avoir été contactés. 12 d’entre eux m’ont alerté, par courriel. Cela tend à penser que le black hat a trié, classé et analysé ses cibles. Un peu comme le pirate « Monk 3.0 » que je vous faisais découvrir, il y a peu.

Ensuite, son message téléphonique envoyé via des numéros couvrant les +33 7 72 12 xx xx. Créer de faux numéro de téléphone et envoyer des SMS massivement sont d’une s’implicité biblique aujourd’hui.

Côté message « Caisse d’Epargne : Connexion suspecte détectée, merci de sécuriser votre compte via le lien : secure-caisse-epargne.com« . Pas de faute d’orthographe et une adresse web usurpatrice efficace. N’oublions pas que le cerveau est un feignant. Lire secure-caisse-epargne.com fera mouche dans 80% des cas.

Le format téléphonique aide dans cette intégration mentale et intellectuelle usurpatrice.

Le pirate a diffusé son message un week-end. Il connait donc les uses et coutumes de la France : ça ne travaille pas le dimanche. Joindre son conseiller bancaire est donc impossible.

Le nom de domaine a été créé le 19 mai pour une première salve de SMS dès le 22 mai. Pourquoi attendre ? Le pirate s’assure que son nom de domaine n’a pas été repéré. Dans ce cas, l’adresse sera bloquée et inutilisable.

Quatre jours plus tard, diffusion massive des premières communications piégées.

Le domaine est enregistré chez reg.ru (Russie), avec hébergement signé « Ivan Popov », à Moscou (redbytes.ru). Son mail utilisé pour l’enregistrement : [email protected]

lors, un pirate Russe ? Possible ! Seul détail, je ne connais pas de Pirates Russes qui se font appeler Gérard, même bourrés !

En gratouillant le site, j’ai découvert qu’une seconde vague était prévue dans les prochaines heures de ce dernier week-end de mai.

Bref, si vous êtes clients de la Caisse d’Epargne, protégez vos noisettes, y a Gégé qui débarque !

Au sujet de l'auteur
Damien Bancal - Fondateur de ZATAZ.COM / DataSecurityBreach.fr Travaille sur les sujets High-tech/Cybercriminalité/Cybersécurité depuis 1989. Gendarme commandant réserviste Cyberdéfense Hauts-de-France. Ce blog est personnel. En savoir plus : https://www.damienbancal.fr

Articles connexes

Laisser un commentaire

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.