canadiens

Dark HunTOR : 150 amateurs de drogue et armes arrêtés

Les autorités de neuf pays ont mis fin au business de 150 internautes, amateurs de drogue et armes via Internet. L’action de la police, en image. L’infiltration Dark HunTOR aura durée 10 mois.

Vous avez du très certainement du lire en long et en travers l’affaire que viennent de signer et conclure neuf services de polices. Les autorités chargées de l’application de la loi ont arrêté 150 suspects prétendument impliqués dans la vente et l’achat de biens illégaux via la boutique DarkMarket, boutique fermée en janvier 2021.

Drogue, arme, faux documents étaient dans la ligne de mire de ces blacknautes, amateurs de blackmarket, des boutiques de ventes de produits illicites. Ces arrestations sont le résultat d’une opération internationale coordonnée appelée Dark HunTOR. (jeu de mot avec TOR et chasseur).

Cette infiltration a durée dix mois et a impliqué les forces de police et les enquêteurs de neuf pays, dont la France et les Etats-Unis d’Amérique. Plusieurs sites ont été fermés durant cette opération, dont le très connu « Berlusconi forum » bouclé en début d’année 2021, au même moment que son « cousin » DarkMarket.

Source: zataz.com

Le plus grand marché malveillant ?

DarkMarket, annoncé comme le plus grand marché illégal au monde sur le dark web, a été mis hors ligne dans le cadre d’une opération internationale impliquant l’Allemagne, l’Australie, le Danemark, la Moldavie, l’Ukraine, le Royaume-Uni (la National Crime Agency) et les États-Unis (DEA, FBI et IRS) en début d’année 2021.

DarkMarket, c’était près de 500 000 utilisateurs ; plus de 2 400 vendeurs ; plus de 320 000 opérations ; plus de 4 650 Bitcoin et 12 800 Monero transférés.

A noter que l’un des autres « markets » fermés à la même date, le Berlusconi market. En 2019 déjà, l’un des modérateurs, qui se faisait appeler « Emmanuel Macron » (sic!) annonçait la disparition des administrateurs de cette galerie marchande ! « Nous ne savons pas ce qui est arrivé à nos administrateurs. Ils peuvent avoir été arrêtés, être morts ou autre chose.« 

Source: zataz.com

Ce qui ne vous tue pas vous rend plus fort » expliquait, il y a quelques années, un des fondateurs de Darkmarket. L’espace de vente se voulait être le remplaçant de La Route de la Soie (Silk Road). Son système était décentralisé. Tout utilisateur de DarkMarket pouvait devenir un vendeur. Il suffisait d’éditer un fichier HTML.

Il fallait fournir photos et descriptions des « articles ». Les acheteurs n’avaient plus qu’à verser la somme demandée par le vendeur à un « escroc », un banquier, qui reversait l’argent (moins son pourcentage) une fois le produit livré. Le site prenait 3% sur chaque transaction.

A sa création, pour créer des identités cohérentes et empêcher les utilisateurs non fiables de se faire passer pour des personnes de confiance, les nœuds DarkMarket conservaient une liste de toutes les clés publiques et surnoms de chaque utilisateur sur le réseau.

En janvier 2021, ce Darkmarket affichait plus de 42 000 petites annonces… avant de tomber mystérieusement en panne 🙂 et être fermé par les autorités. Les administrateurs affichaient vouloir « être petit, avec un support client de qualité – nous ne sommes pas intéressés pour être le numéro un et tous les maux de tête qui vont avec ce titre. » Je crois que les maux de tête ne font que commencer pour eux !

Au sujet de l'auteur
Damien Bancal - Fondateur de ZATAZ.COM / DataSecurityBreach.fr Travaille sur les sujets High-tech/Cybercriminalité/Cybersécurité depuis 1989. Gendarme commandant réserviste Cyberdéfense Hauts-de-France. Ce blog est personnel. En savoir plus : https://www.damienbancal.fr

Articles connexes

Laisser un commentaire

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.