La justice saisit plus de 1 milliard de dollars de Bitcoin

Le Département de la Justice US saisit 1 milliard de dollars sous forme de bitcoin. La cryptomonnaie était le résultat des transactions du black market Silk Road.

La Justice américaine vient de boucler son dossier « Silk Road« , ce black market qui avait fait la UNE de la presse voilà quelques années. Pour rappel, cette boutique permettait d’acquerir diverses drogues, mais aussi données piratées et faux papier.

Son fondateur, Ross Ulbrich, sera arrété en 2013. Il finit sa vie dans une prison fédérale américaine depuis son jugement, en 2015. Le gouvernement fédéral a pu identifier 54 transactions de cryptomonnaie liées au business de Silk Road. Sept ans aprés la fermeture de ce black market, 1 milliard de dollars viennent de finir dans les caisses fédérales. La saisie a eu lieu mardi dernier. 69 369 bitcoins, voilà une somme rondelette.

48 heures plus tard, le DoJ indiquait être derrière ces 69 000 virements. Une plainte civile leur a permis de confisquer les Bitcoins, mais aussi d’autres crypto-monnaies : Bitcoin SV, Bitcoin Cash et Bitcoin Gold.

Dans sa déclaration officielle, le ministère de la Justice US a déclaré qu’il avait demandé une action civile pour confisquer définitivement la crypto-monnaie. Fait étonnant, entre 2012 et 2013, un pirate informatique du nom d’Individual X, avait volé la crypto de Silk Road.

La somme était restée cachée, avant de refaire surface ces dernières heures… dans les mains des autorités ! Lors de la saisi de 2013, les bitcoins valaient 13 millions de dollars.

Sept ans plus tard, ils valent plus d’un milliard !

Au sujet de l'auteur
Damien Bancal - Fondateur de ZATAZ.COM / DataSecurityBreach.fr Travaille sur les sujets High-tech/Cybercriminalité/Cybersécurité depuis 1989. Gendarme commandant réserviste Cyberdéfense Hauts-de-France. Ce blog est personnel. En savoir plus : https://www.damienbancal.fr

Articles connexes

Laisser un commentaire

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.