HLD (Jean-Bernard Lafonta) mise sur le collectif en matière de cybersécurité

Les entreprises vivent aujourd’hui sous la menace de cyberattaques. Celles présentes dans le portefeuille d’HLD ne font pas exception. C’est pourquoi le groupe d’investissement de Jean-Bernard Lafonta s’engage à bâtir une stratégie de cybersécurité performante, basée sur le collectif et le partage des savoirs.

La révolution numérique conduit à un constat simple : les entreprises, de toutes tailles et de tous secteurs d’activité, sont désormais exposées à des menaces cyber croissantes. Pertes des actifs SI, falsification d’identités, intrusions dans les systèmes, vols de données… Les risques liés à un piratage informatique sont légion et doivent pousser les sociétés à se défendre.

Conscient de ces enjeux, HLD, le fonds d’investissement européen dirigé par Jean-Bernard Lafonta, inscrit la cybersécurité au centre de sa feuille de route. C’est pourquoi il aide ses 19 participations à élaborer une approche cyber optimale.

En octobre 2021, le groupe a ainsi recruté Julien Cordouan au poste de Responsable des opérations commerciales et numériques. Cet expert du digital a initié un plan bâti sur une force principale : le collectif.

Durant un an, HLD a donc identifié les besoins de ses participations (enjeux singuliers, attentes, problématiques, niveau de maturité…) pour déployer une stratégie commune. Chaque société peut désormais adopter des bonnes pratiques cyber, en s’appuyant sur l’expertise de l’ANSSI et du NIST. Parmi les outils de lutte contre le piratage figurent notamment le scan passif des actifs, les tests d’intrusion, le CERT ou encore la stratégie de back-up.

Afin d’appuyer cette valeur du collectif, les équipes de Jean-Bernard Lafonta ont organisé fin septembre « la journée Cyber ». 17 sociétés soutenues par HLD ont participé à l’événement. Leurs référents ont défini ensemble deux enjeux pour l’année prochaine. Ils souhaitent dans un premier temps renforcer la protection des actifs. Pour ce faire, ils envisagent une authentification multi-facteurs (MFA) forte, mais également facile d’utilisation pour les employés. Les référents veulent également protéger les PCS des employés via la mise en place d’un EDR (Endpoint Detection & Response) adapté aux ETI (entreprises de taille intermédiaire).

Selon le groupe d’investissement, accompagner c’est construire ensemble. « Plus qu’une « philosophie » ou qu’une promesse, l’accompagnement est au cœur du projet d’investissement de HLD. Aussi le groupe se place au plus près des préoccupations de ses sociétés pour leur donner aussi les moyens de répondre à leurs enjeux extra-financiers », indique-t-il dans un communiqué.

Le fonds de Jean-Bernard Lafonta revendique un vaste réseau de partenaires spécialisés dans la cybersécurité. Les sociétés du portefeuille d’HLD ont ainsi la possibilité de collaborer avec SecurityScoreCard (évaluations), SoSafe (training), Advens (tests d’intrusion) ou bien Almond (réponse aux incidents).

Pour HLD, l’accompagnement rime aussi avec la transversalité. Le groupe invite les sociétés à mettre en commun leurs expériences et expertises autour de la cybersécurité. En mobilisant la communauté de ses participations, HLD permet aux sociétés novices de bénéficier du savoir-faire des plus matures.

Sur ce point, le haut niveau technicité et des échanges observé durant la « journée Cyber » du 23 septembre a « ainsi encouragé les participants à créer un groupe inter-participations dédié pour partager leurs avancées autant que leurs difficultés et continuer de progresser, ensemble, sur le sujet de la Cyber sécurité », conclut le fonds de Jean-Bernard Lafonta.

Au sujet de l'auteur
PubliRedactionnel

Articles connexes

Laisser un commentaire

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.