Nous joindre par : 0756ZATAZ0

Infiltration pirate via un nœud TOR

Le système d’anonymisation TOR permet de cacher ses actions sur la toile. Un pirate a trouvé le moyen d’injecter un code malveillant dans chaque binaire téléchargé par les internautes.

Beaucoup d’internautes souhaitent cacher leurs actions sur la toile, sur le p2p. Beaucoup d’entre eux le font par peur de l’espionnage, certains pour leur travail, d’autres pour contrer l’espionnage étatique mis en place par des pays comme la Chine. TOR est aussi utilisé par des internautes amateurs de copies en tout genre. Bref, un outil qui anonymise et empêche l’espionnage [ou presque, NDLR zataz.com] en exploitant des milliers de machines, des nœuds, dans le monde qui permettent de noyer dans la masse la moindre connexion.

Sauf qu’il semble qu’un pirate Russe a trouvé le moyen d’infiltrer les binaires téléchargés par un utilisateur. C’est Josh Pitts, chercheur en sécurité informatique chez Leviathan Security, qui a découvert le pot au rose. Un nœud pas comme les autres, installé en Russie, injecte dans les binaires téléchargés un malware. Les programmes ne doivent pas être compressés pour être piégés. La technique de l’homme du milieu (MITM – Man in the middle) radical et efficace. Un « patch », en Python, est proposé.

Au sujet de l'auteur
Damien Bancal - Fondateur de ZATAZ.COM / DataSecurityBreach.fr - Journaliste - Travaille sur les sujets High-tech/Cybercriminalité/Cybersécurité depuis 1989. En savoir plus : https://www.damienbancal.fr

Articles connexes

  1. Pingback: ZATAZ Magazine » Un Suisse arrêté pour avoir commercialisé des armes sur Internet

Laisser un commentaire

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.