Nous joindre par : 0890 170 001*

La France en 3ème position des hébergeurs de sites dangereux

Durant le 1er semestre 2015, l’éditeur allemand G DATA Software a recensé plus de 3 millions de nouveaux codes malveillants. Le Malware Report montre également que les attaques web, basées sur l’utilisation d’exploit kits, sont une autre tendance forte. 8 % des pages web dangereuses détectées dans le monde sont hébergées en France.

3 045 722 de nouveaux malware, autant dire que les professionnels du piratage ne perdent pas de temps, même si de nombreux kits permettent de créer un code malveillant en quelques clics de souris. Le rapport du 1er semestre 2015 montre que les codes malveillants restent encore une préoccupation majeure pour la sécurité. Au cours du premier semestre 2015, G DATA a détecté 3 045 722 nouveaux types de codes malveillants.

La France en 3eme position des hébergeurs

L’éditeur s’est intéressé aux attaques qui ciblent les internautes durant leur navigation web. L’éditeur de sécurité a ainsi analysé, catégorisé et géolocalisé plus de 25 millions de pages Internet dangereuses (d’hameçonnage ou infectées) mises en ligne au 1er semestre 2015. Fait marquant : la France héberge 8,2 % des pages dangereuses détectées par G DATA.

Dans le domaine des attaques web, les exploit kits (trousses à outils contenant différentes attaques de vulnérabilités) sont légions. Plusieurs pics significatifs d’attaques par exploits kits ont été détectés sur le premier semestre 2015. L’attaque la plus importante a eu lieu le 21 janvier, elle exploitait une vulnérabilité 0day Adobe Flash (CVE-2015-0311), seulement corrigée 3 jours plus tard.

Au sujet de l'auteur
Damien Bancal - Fondateur de ZATAZ.COM / DataSecurityBreach.fr - Journaliste - Travaille sur les sujets High-tech/Cybercriminalité/Cybersécurité depuis 1989. En savoir plus : https://www.damienbancal.fr

Articles connexes

  1. Pingback: Un malware prend la place de Chrome pour surveiller les machines piégées | Data Security Breach

  2. Pingback: ZATAZ Magazine » La plateforme Magento ciblée par une vague d’attaque par exploit-kits

Laisser un commentaire

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.