Nous joindre par : 0890 170 001*

La Syrian Electronic Army fait parler d’elle sur 400 sites

Plusieurs importants sites de medias piratés, via un prestataire, par l’Armée Electroniques Syrienne.

Il n’avait plus fait parler d’eux durant quelques semaines. L’Electronic Syrian Army (SEA), l’armée électronique syrienne, hacktivistes qui agissent en soutien à la politique du gouvernement de Bachar al Assad, revient sur le devant la scène après quelques semaines d’un étonnant silence.

Jeudi, plusieurs dizaines d’importants journaux électroniques, allant de CBC, en passant par the Independant ou encore Tomsguide, The telegraph, Forbes, Chicago Tribune, CNBC se sont mis à afficher des popups, de petites fenêtres, aux couleurs de la SEA. Comme le montre notre capture écran, un message sans connotation politique, ce qui est étonnant de la part de la Syrian Electronic Army, mais un simple « You’ve been hacked by the Syrian Electronic Army (SEA)« .

Comment ont-ils réussi cette attaque de masse ? Assez facilement ! Ils ont infiltré la société Gigya. Une attaque DNS qui a permis de changer le script utilisé par les medias touchés par cette popup ! Bilan, le javascript a permis d’afficher le message de la SEA sur le site des clients, utilisateurs de cet outil marketing regroupant les avis des consommateurs, ciblant leurs comportements d’achats et « espionnant » leurs données d’internautes.

Une attaque ciblée, d’abord par le fait que GiGya possède de très nombreux importants clients, mais aussi par le fait que cette société est israélienne. L’entreprise a du faire le ménage dans son « internet » avec un changement de DNS pour bloquer l’attaque. Cependant, plusieurs sites dont Toms Guide n’avaient toujours pas fait le ménage !

Au sujet de l'auteur
Damien Bancal - Fondateur de ZATAZ.COM / DataSecurityBreach.fr - Journaliste - Travaille sur les sujets High-tech/Cybercriminalité/Cybersécurité depuis 1989. En savoir plus : https://www.damienbancal.fr

Articles connexes

  1. Pingback: ZATAZ Magazine » Le Washington Post attaqué par la Syrian Electronic Army

Laisser un commentaire

*